Accéder au contenu principal

Le Qatari Nasser al-Attiyah remporte son deuxième Dakar

Nasser al-Attiyah félicté après sa victore lors de la deuxième étape du rallye Dakar.
Nasser al-Attiyah félicté après sa victore lors de la deuxième étape du rallye Dakar. Franck Fife, AFP

Pour la seconde fois de sa carrière, le Qatari Nasser al-Attiyah a remporté le rallye Dakar à l’issue de la dernière spéciale, samedi, près de Buenos Aires, en Argentine. L'Espagnol Marc Coma s'est, lui, imposé en moto pour la cinquième fois.

Publicité

Nasser al-Attiyah est entré, samedi 17 janvier, dans le cercle fermé des sept pilotes qui ont remporté au moins deux fois le célèbre rallye Dakar. Après un premier succès en 2011, le Qatari a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de la dernière étape chronométrée à Baradero, au nord de Buenos Aires.

Vainqueur de cinq étapes cette année, soit 24 dans toute sa carrière sur cette épreuve, Al-Attiyah a largement dominé le Dakar 2015, dont il a occupé la tête depuis la deuxième étape, rattrapant même une pénalité de deux minutes infligée dès la première journée. Sur le podium auto, le Qatari devance ainsi le Sud-Africain Giniel de Villiers, sur Toyota, vainqueur en 2009, et le Polonais Krzysztof Holowczyc, sur Mini également.

Arrivé sur le Dakar en 2004, il est également médaillé de bronze en tir (ball-trap) aux Jeux olympiques de Londres 2012, a couru au total 11 Dakar, franchissant la ligne d'arrivée à six reprises. Avec ses deux victoires 2011 et 2015, Al-Attiyah est monté deux autres fois sur le podium, en 2010 (2e) et 2014 (3e).

L’Espagnol Marc Coma vainqueur en moto

En moto, c’est l’Espagnol Marc Coma, en habitué de la course, qui s’est une nouvelle fois imposé. Le tenant du titre a remporté là son cinquième rallye Dakar, offrant au passage un 14e titre d'affilée au constructeur autrichien KTM.

Avec ce cinquième trophée, le Catalan de 38 ans revient à hauteur des Français Cyril Neveu et Cyril Despres, à une longueur de Stéphane Peterhansel, vainqueur de 11 éditions du Dakar au total, dont six en moto.

Victorieux de son premier Dakar en 2006, en Afrique, Coma avait ensuite gagné le premier Dakar sud-américain, en 2009, avant de récidiver en 2011, 2014 et donc 2015.

Sur le podium final du Dakar 2015, à l'issue de la 13e étape, entre Rosario et la capitale argentine, Coma a devancé le Portugais Paulo Gonçalves, sur Honda, et l'Australien Toby Price, sur KTM également.

À noter la 9e place au général final de la jeune Espagnole Laia Sanz, 29 ans, sur Honda, qui signe ainsi le meilleur classement jamais réalisé par une femme sur le Dakar en moto, mieux que la 10e place occupée par la Française Christine Martin, en 1981.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.