Sur le net

Canada : des dessins en mémoire des Inuites disparues

Au sommaire de cette édition : un artiste canadien rend hommage en dessins aux femmes inuites disparues; des internautes financent l’achat de prothèses pour un homme handicapé; et un policier américain danse sur un tube de Taylor Swift.

Publicité

CANADA: ARTIST DRAWS PORTRAITS OF MISSING ABORIGINAL WOMEN

Afin d’attirer l’attention sur les meurtres dont sont victimes de nombreuses femmes inuites au Canada, l’illustrateur Evan Munday a entrepris de dessiner quotidiennement sur Twitter le portrait de l’une des disparues. Objectif : mettre en lumière le fait que la proportion d’enlèvements et de meurtres chez les citoyennes amérindiennes est quatre fois plus importante que dans le reste de la population. Une campagne qui a suscité des réactions contrastées sur la Toile locale.

Ainsi si beaucoup approuvent l’initiative, considérant qu’elle permet de mieux médiatiser ce grave problème, le projet est néanmoins loin de faire l’unanimité auprès des utilisateurs des réseaux sociaux… C’est notamment le cas pour les auteurs de ces posts publiés sur Twitter qui estiment que ces esquisses constituent un manque de respect pour les familles des disparues.

Face à ces critiques, Evan Munday a finalement décidé d’interrompre sa série de portraits et incite désormais les internautes à soutenir financièrement le site « It starts with us ». Une page sur laquelle on trouve une base de données créée pour honorer la mémoire des victimes.

Et si le projet du dessinateur n’a pu être mené à son terme, de plus en plus de citoyens et autres organisations pressent, eux, le gouvernement canadien d’agir pour faire baisser cette criminalité qui touche la communauté amérindienne. Dernière en date à avoir tiré la sonnette d’alarme à ce sujet : la Commission Inter-Américaine des Droits de l’Homme qui a récemment dévoilé un rapport dans lequel elle recommande aux autorités compétentes d’ouvrir une vaste enquête pour mieux déterminer les causes de ces violences.

LA TOILE VOLE AU SECOURS D’UN CANADIEN HANDICAPÉ

Permettre à son fiancé Gus McCormick, paralysé des deux jambes après un grave accident de voiture il y a 14 ans, de remarcher à nouveau… c’est l’objectif qu’avait en tête Kim Angell, une jeune femme vivant dans l’état de l’Ontario au Canada, lorsqu’elle a décidé de lancer, le mois dernier, une campagne de collecte de fonds sur le site « Go Fund Me ». Une initiative destinée à récolter la somme de 3 250 dollars canadiens, soit environ 2 350 euros, qui manquait au couple pour acquérir des prothèses intelligentes facilitant les déplacements des personnes handicapées. Un appel à la générosité des internautes qui a rapidement été entendu.

En effet, touchés par l’histoire de Gus et de sa future femme, plusieurs dizaines d’utilisateurs du web ont décidé de financer l’achat des fameuses prothèses. Des adeptes des réseaux sociaux qui en plus d’effectuer des dons sur la page créée à cette occasion n’ont eu de cesse de multiplier les messages sur la Toile pour faire la promotion de l’initiative et inviter ceux qui le pouvaient à y participer à hauteur de leurs moyens.

Un élan de solidarité à l’égard de son fiancé que n’a pas manqué de saluer l’instigatrice de la campagne à travers une courte vidéo de remerciements postée sur YouTube. Un clip qui montre notamment Gus se servir pour la première fois de ses nouvelles prothèses et qui permet de se rendre compte à quel point cet équipement facilite ses déplacements. Des images qui devraient faire chaud au cœur de tous ceux qui ont pris part à la collecte de fonds initiée en ligne par Kim Angell.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#OscarsSoWhite est le hashtag dont se sert une partie des internautes aux Etats-Unis pour dénoncer le fait que les 20 comédiens et comédiennes qui s’affronteront pour obtenir un Oscar lors de l’édition 2015 de la prestigieuse cérémonie sont tous blancs. Un manque de diversité dont s’alarment de nombreux utilisateurs de Twitter qui estiment que l’absence d’acteurs appartenant à des minorités reflète le climat raciste qui règne à Hollywood. Des adeptes des réseaux sociaux qui espèrent que leur mobilisation permettra de faire évoluer la situation rapidement.

LES LEADERS POLITIQUES MONDIAUX AUX TOILETTES

Imaginer les leaders du monde entier lorsqu’ils vont aux toilettes… C’est la curieuse idée que la dessinatrice italienne Cristina Guggeri propose de découvrir dans cette série au style très réaliste. A l’aide d’un logiciel de photomontage, l’artiste parvient avec humour à mettre des personnages célèbres comme Barack Obama ou la reine d’Angleterre dans une position habituellement protégée de tous les regards indiscrets. Une galerie de portraits à retrouver sur la page Facebook de l’illustratrice.

DES ANONYMES HABILLÉS EN HAUTE COUTURE

C’est en se promenant dans les rues de Londres que le photographe anglais Tom Johnson a eu l’idée de proposer à des passants de les habiller avec des vêtements de haute couture, avant de les prendre en photo. Une manière pour l’auteur de cette galerie de démontrer que des portraits d’anonymes sont plus intéressants à regarder que ceux de mannequins professionnels. Tous les clichés de cette initiative décalée sont à retrouver sur le site « phoebe haines.me ».

VIDÉO DU JOUR

En dévoilant, vendredi 16 janvier, cette vidéo mettant en scène un de ses agents chantant et dansant dans sa voiture sur le tube de Taylor Swift « Shake It Off », la police de Dover, dans l’état américain du Delaware, ne pensait certainement pas créer le buzz sur la Toile mondiale. C’est pourtant ce qui est actuellement en train de se passer puisque le fameux clip, filmé à l’aide d’une caméra embarquée dans le véhicule, a été visionné près de 7 millions de fois en l’espace de 2 jours. Des images que les internautes pourront apprécier sur YouTube.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine