Accéder au contenu principal
Sur le net

Miss Liban critiquée pour une photo avec Miss Israël

Au sommaire de cette édition : Miss Liban est vivement critiquée pour avoir posé en compagnie de Miss Israël; aux Etats-Unis, l’université de Duke provoque la polémique; et un Américain transforme sa maison en terrain de jeu pour ses enfants.

PUBLICITÉ

MISS LIBAN CRITIQUÉE POUR UNE PHOTO AVEC MISS ISRAËL / MISS LEBANON IN HOT WATER AFTER SELFIE WITH MISS ISRAEL

Actuellement à Miami pour participer au concours de Miss Univers qui aura lieu le 25 janvier prochain, Miss Israël, de son vrai nom Doron Matalon, a publié la semaine dernière sur son compte Instagram une photo sur laquelle on peut la voir se tenir aux côtés des représentantes du Japon, de la Slovénie et du Liban. Un cliché à première vue anodin mais qui a néanmoins provoqué une vaste controverse sur les réseaux sociaux et dans les médias au Liban.

En effet comme le rapporte sur son site le quotidien libanais « The Daily Star », la fameuse image a rapidement déclenché la polémique sur Toile locale où de nombreux internautes reprochent à Saly Greige, la candidate du Liban, de s’être affichée en compagnie de la représentante israélienne. Des utilisateurs du web qui rappellent que l’Etat hébreux et le pays du cèdre sont en guerre et qui estiment donc que Miss Liban a commis une grave erreur en posant aux côtés d’une ressortissante d’un pays ennemi.

Des critiques auxquelles la principale intéressée a souhaité réagir en republiant la photo au cœur de la controverse mais en prenant le soin de la recadrer pour faire disparaître la candidate israélienne. Une image accompagnée d’un court texte dans lequel Miss Liban explique que sa concurrente a réalisé le cliché original sans son autorisation alors qu’elle avait tout mis en œuvre pour ne pas croiser son chemin pendant les préparatifs du concours de Miss Univers.

Des propos qui ont finalement poussé Miss Israël à s’exprimer à son tour sur le sujet. Dans un post publié en ligne, Doron Matalon s’étonne ainsi qu’une simple photo ait pu provoquer une telle polémique tout en regrettant l’attitude de Miss Liban qui n’a pas su, selon elle, mettre de côté son hostilité à l’égard d’Israël le temps de la compétition.

USA : L’UNIVERSITÉ DE DUKE PROVOQUE LA POLÉMIQUE / DUKE UNIVERSITY’S MUSLIM CALL TO PRAYER SPARKS CONTROVERSY

L’université de Duke, dans l’Etat américain de la Caroline du Nord, a annoncé il y a quelques jours qu’elle effectuerait désormais chaque semaine un appel à la prière suivant le rite musulman. Long de quelques minutes, ce chant religieux devait initialement être entonné du haut de la chapelle de l’établissement. Une décision qui suscite une violente polémique sur la Toile locale.

De nombreux internautes sont en effet rapidement montés au créneau sur le web pour fustiger cette annonce. Certains défendent ainsi la tradition chrétienne de l’institution, ou se demandent encore si des mosquées seraient prêtes à accueillir les coutumes d’autres religions… Des utilisateurs des réseaux sociaux qui n’hésitent d’ailleurs pas à se servir du hashtag #boycottDuke sur Twitter pour exprimer leur colère et leur indignation face à cette initiative.

Réagissant à ces prises de positions, d’autres adeptes du site de microblogging rappellent, eux, l’importance de la tolérance et du pluralisme religieux sur le campus. Une opinion que partage dans cette pétition en ligne l’association des étudiants musulmans de Duke. Dans ce texte paraphé par plus de 1 000 personnes, les signataires soulignent notamment qu’en 2011, les cloches de l’église avaient sonné en l’honneur de la fête juive d’Hanouka.

Une controverse qui a finalement poussé les dirigeants de l’université à revenir en partie sur leur décision en proposant que l’appel à la prière se fasse sur le parvis de la chapelle, et non plus du haut de la tour. Un rite qui pour sa première édition s’est déroulé dans le calme vendredi dernier, en présence de nombreux fidèles mais aussi de plusieurs centaines de personnes venues témoigner de leur soutien comme on peut le voir sur ces images disponibles en ligne.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX / NOW TRENDING ON SOCIAL NETWORKS

#JusticeForHanna est le hashtag que de nombreux internautes éthiopiens utilisent pour demander aux autorités du pays de rendre justice à Hanna Lalango, une jeune femme de 16 ans décédée l’an dernier après avoir été victime d’un viol collectif. Un affaire qui bien que peu médiatisée à l’époque a suscité l’indignation de beaucoup d’utilisateurs du web qui espèrent que leur mobilisation sur la Toile incitera le pouvoir à punir sévèrement les auteurs de ce crime alors que leur procès se déroule actuellement dans la capitale, Addis Abeda.

INFOGRAPHIE DU JOUR / STATS OF THE DAY

Visualiser l’ensemble des missions d’exploration de la planète Mars des années 60 à nos jours… Voici ce que propose le site internet du mensuel « National Geographic » avec cette infographie interactive. Un document qui démontre sans surprise que les agences spatiales russe et américaine sont pour l’essentiel à l’origine de ces initiatives. Et si jusqu’à la fin du XXe siècle, les voyages des sondes, orbiteurs et autres atterrisseurs se sont le plus souvent soldés par des échecs, les réussites se sont multipliées ces dernières années, à l’image du célèbre robot Curiosity, qui parcourt la planète rouge depuis 2011.

DES HACKERS LOUENT LEURS SERVICES EN LIGNE / HACKER’S LIST, A WEBSITE FOR HIRING HACKERS

Louer les services d’un pirate informatique en quelques clics, c’est désormais possible grâce au site Internet « hackerslist.com ». Une idée étonnante qui permet à n’importe quel internaute de poster une offre d’emploi ou de proposer ses services pour accomplir des tâches aussi diverses que changer les notes d’un étudiant sur le serveur de son université, ou encore accéder à un compte email ou Facebook. Des interventions souvent à la limite de la légalité dont le prix peut atteindre plusieurs milliers de dollars.

VIDÉO DU JOUR / VIDEO OF THE DAY

Transformer sa maison en gigantesque terrain de jeu pour ses enfants en y déversant des milliers de petites boules en plastique… c’est l’amusante idée qu’a récemment eu l’Américain Roman Atwood. Une initiative qui aura largement ravi ses petits garçons et que les internautes pourront découvrir sur la chaîne YouTube de son auteur.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.