Sur le net

Le hashtag #jesuischarlie inspire les activistes de la planète

Au sommaire de cette édition : le hashtag #JeSuisCharlie inspire les activistes du monde entier; des étudiants canadiens expriment leur colère à l’égard du gouvernement; et un champion de vélo livre une performance impressionnante dans une rue de Mexico.

Publicité

LE HASHTAG #JESUISCHARLIE INSPIRE LES ACTIVISTES DE LA PLANÈTE

Utilisé plusieurs millions de fois par des internautes des quatre coins de la planète pour condamner les attaques meurtrières menées par des terroristes à Paris entre le 7 et le 9 janvier, le hashtag #JeSuisCharlie est depuis devenu une source d’inspiration pour des activistes du monde entier. Des mots-clés qu’ils sont de plus en plus nombreux à détourner sur les réseaux sociaux pour sensibiliser les utilisateurs du web à des causes qui leur tiennent à cœur.

C’est notamment le cas des défenseurs de Raif Badawi qui ont décidé de monter au créneau sur la Toile pour appeler à la libération immédiate de ce blogueur saoudien de 31 ans condamné l’an dernier à 10 ans d’emprisonnement et 1000 coups de fouets pour blasphème et apostasie. Des internautes qui se servent notamment du hashtag #JeSuisRaif pour inciter la communauté internationale à se mobiliser dans cette affaire et à tout mettre en œuvre pour que le jeune homme recouvre sa liberté au plus vite.

De leur côté, c’est l’expression #JeSuisVolnovakha qu’utilisent par milliers les utilisateurs du web ukrainiens pour rappeler que le conflit dans l’est du pays est loin d’être terminé. Un hashtag apparu en ligne après qu’une roquette vraisemblablement tirée par des séparatistes pro-russes a touché un bus dans la ville ukrainienne de Volnovakha le 13 janvier dernier, provoquant la mort de 13 civils. Des mots-clés largement repris sur la Toile locale y compris par le président ukrainien en personne pour rendre hommage aux victimes et réclamer la fin des combats dans la région.

Et beaucoup d’internautes à travers le monde ont également tenu ces derniers jours à afficher leur soutien aux habitants du Nigeria qui sont régulièrement la cible d’exactions perpétrées par le groupe islamiste Boko Haram. Une solidarité avec les Nigérians qui s’exprime, entre autres, via le hashtag #JeSuisNigeria. Une expression destinée à signifier aux citoyens du pays qu’ils ne sont pas seuls dans leur combat contre les extrémistes.

CANADA : LA COLÈRE DES ÉTUDIANTS EN DESIGN

Alors que le Canada fêtera ses 150 ans en 2017, les autorités du pays viennent d’entamer la préparation des célébrations qui se dérouleront à cette occasion... Ainsi, pour trouver un logo dédié à l’évènement, Ottawa a décidé d’organiser un concours auprès des étudiants en design canadiens, avec à la clé 5000 dollars pour l’auteur du dessin gagnant. Mais loin de s’en réjouir, une grande partie des futurs professionnels du graphisme s’insurge contre le fait que les participants non sélectionnés ne seront pas payés pour leurs efforts. Une pratique largement dénoncée en ligne.

Considérant que cette compétition constitue un manque de respect à l’égard de leur travail, les étudiants sont en effet nombreux à exprimer leur colère sur Twitter tout en assurant qu’ils ne participeront pas au concours à l’aide du hashtag #MyTimeHasValue, qui signifie « mon temps est précieux » en français. Un mot d’ordre que cer tains ont également inscrit sur une feuille de papier avant de se prendre en photo en signe de soutien aux protestataires, comme on peut le voir ici.

Une campagne d’autant plus suivie que cette pratique serait trop souvent de mise dans le monde du graphisme et dévaluerait les prestations des professionnels explique sur son site l’Association des Designers agréés du Canada. Et l’organisation rappelle d’ailleurs que ce phénomène n’est pas propre à ce pays. L’an dernier, la chaîne de télévision américaine Showtime avait ainsi lancé un concours sur Internet pour assurer la promotion d’un évènement sportif. Une initiative qui avait notamment poussé un artiste à mettre en cause publiquement le diffuseur sur Twitter, estimant qu’il s’agissait ni plus ni moins d’un appel à travailler gratuitement.

RATÉ DU JOUR

Lorsque la police a lancé l’assaut contre le bâtiment dans lequel s’étaient retranchés les auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo à Dammartin-en-Goële, près de Paris, les employés du supermarché voisin ont dû être évacués. Mais en début de semaine, la direction de l’enseigne a fait savoir à ses salariés qu’ils devraient rattraper les heures perdues en raison de la fermeture. Relayée sur Twitter, cette information a déclenché la colère des internautes. Une indignation qui a poussé le groupe à annoncer que cette journée serait finalement payée dans son intégralité.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Le sprinter jamaïcain Usain Bolt a récemment reçu sur son compte Twitter des dizaines de clichés mettant en scène des bébés reproduisant involontairement la pose de l’éclair qu’il effectue après chacune de ses victoires. Une initiative qui a semble-t-il séduit l’athlète puisqu’il s’est amusé à livrer des commentaires sur chaque photo qui lui avait été envoyée. Des messages sympathiques et pleins d’humour à travers lesquels Bolt salue les talents d’imitateurs de ces jeunes enfants qui pour certains deviendront peut-être de futurs champions.

DAVID GINOLA CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE DE LA FIFA

L’ancien footballeur français David Ginola vient tout juste d’annoncer sa candidature pour la présidence de la Fédération Internationale de Football. Et pour financer la campagne qui lui permettra peut-être de remplacer l’actuel président et favori du scrutin, Sep Blatter, le 29 mai prochain, l’ex-attaquant du Paris-Saint-Germain fait appel à la générosité des internautes et des entreprises via son site TeamGinola.com. Une initiative qui lui a déjà permis de récolter plus de 255 000 livres, soit 330 000 euros en quelques jours seulement.

VIDÉO DU JOUR

C’est à un spectacle impressionnant qu’ont récemment pu assister des habitants de Mexico puisqu’ils ont eu la chance de voir le champion américain de BMX, Chris Van Dine, effectuer plusieurs figures techniques dans une rue étroite de la capitale mexicaine. Une performance que les internautes pourront découvrir via cette vidéo disponible sur le compte YouTube de la marque Go Pro.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine