Accéder au contenu principal
FOOTBALL

CAN-2015 : l'Algérie battue in extremis par le Ghana

Carl de Souza, AFP
4 mn

Le Ghana a privé l'Algérie d'une qualification précoce en quarts de finale de la CAN, en s'imposant dans les arrêts de jeu (1-0). Asamoah Gyan a marqué à le dernière minute d'un match tendu et très fermé.

Publicité

Encore un match de la CAN-2015 où tout s’est joué dans les derniers instants ! Dans le groupe C, Asamoah Gyan a offert la victoire au Ghana en inscrivant un but contre l’Algérie à la 93e minute, vendredi 23 janvier, à Mongomo (1-0).

Après leur défaite inaugurale contre le Sénégal (2-1), les Black Stars comptent ainsi 3 points, tout comme l’Algérie, victorieuse de l’Afrique du Sud lors du premier match (3-1). Pour ces deux équipes, la qualification en quarts se jouera donc lors de la dernière journée.

La frappe croisée d’Asamoah Gyan à la dernière minute est venue pimenter un match dans l’ensemble assez terne et haché par de très nombreuses fautes. L’arbitre, M. Koulibaly, s’est d’ailleurs montré un peu dépassé par les événements, ne sanctionnant quasiment pas les joueurs, ce qui a même provoqué un début de bagarre sur le terrain.

Paralysés par l'enjeu

En première période, l’Algérie s’est montrée très sérieuse et très (trop ?) appliquée, construisant bien le jeu. Le sélectionneur Christian Gourcuff avait d'ailleurs procédé à plusieurs changements après un premier match peu convaincant : Bouguerra, excellent, a été préféré à Halliche en défense centrale, tandis que devant, Belfodil et Bentaleb étaient aligné à la place de Slimani et Mahrez. À noter que tous les joueurs du onze de départ algérien sont nés et ont été formés en France.

Mais l’application s’est peu à peu transformée en ennui, avec deux équipes paralysées par l’enjeu. Les Fennecs ont plutôt dominé les débats en première période, sans parvenir à trouver la faille dans un bloc ghanéen très regroupé. Ni Feghouli ni Brahimi ne se sont illustrés en attaque. À la mi-temps, il n’y avait eu aucun tir cadré d’un côté comme de l’autre.

"Mardi, il n'y aura pas de calcul à faire"

Au retour des vestiaires, le Ghana a pris petit à petit le match à son compte, emmené par des frères Ayew volontaires mais maladroits. Et Gyan, tout juste remis de la crise de paludisme qui lui avait fait manquer le premier match, s’est montré plutôt discret... jusqu’à la dernière minute ! Son coéquipier André Ayew lui a rendu hommage après la rencontre : "Asamoah Gyan est un grand joueur et il a une attitude fantastique. Il était malade, mais il a joué 90 minutes et marqué à la fin. Ce n'est pas seulement la victoire d'un joueur, mais de toute une équipe".

Cette victoire va sûrement permettre aux Black Stars de reprendre confiance avant leur dernier match, décisif, contre l’Afrique du Sud, tandis que l’Algérie devra chasser rapidement ses doutes pour affronter le Sénégal dans une finale avant l’heure. "Mardi, il n'y aura pas de calcul à faire", a déclaré après le match Christian Gourcuff. "C'était plus cohérent que contre l'Afrique du Sud, on était mieux dans l'organisation et la solidité défensive. Mais on était aussi dans l'incapacité à donner du rythme, à cause de l'état de la pelouse (…) et des conditions climatiques, qui ne permettent pas d'aller percuter et de donner de la vitesse."

Avec AFP

Revivez en direct le match du groupe C de la CAN-2015 entre le Ghana et l’Algérie
sur votre smartphone ou votre tablette en cliquant ici.

Si le live-blog ne s’affiche pas, veuillez rafraîchir la page en appuyant sur la touche F5.

Live Blog Suivez en direct Ghana – Algérie puis Afrique du Sud – Sénégal

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.