UKRAINE

Vidéo : pas de trêve à Debaltseve dans l’est de l’Ukraine, le bilan s'alourdit

La ville de Debaltseve, sous contrôle ukrainien, est encerclée par les séparatistes pro-russes, le 22 janvier 2015.
La ville de Debaltseve, sous contrôle ukrainien, est encerclée par les séparatistes pro-russes, le 22 janvier 2015. Capture d'écran France 24

Les habitants de Debaltseve, au nord-est de Donetsk, ont vu s'intensifier les combats entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes ces derniers jours. Reportage des correspondants de France 24 sur place.

Publicité

Depuis une semaine, les bombardements se sont intensifiés à Debaltseve, ville située au nord-est de Donetsk, dans le Donbass. Toujours entre les mains des Ukrainiens, jeudi 22 janvier, la ville était quasiment encerclée par les séparatistes.

La situation à Debaltseve s’inscrit dans une reprise à grande échelle des combats avec les rebelles pro-russes, qui se multiplient ces derniers jours. Vendredi 23 janvier, le bilan s'établissait à au moins 44 morts, et ce, en moins de 24 heures. L'appel au cessez-le-feu lancé mercredi soir à Berlin par les ministres ukrainien, russe, français et allemand des Affaires étrangères n'a donc pas été entendu.

>> À lire sur France 24 : Bombardement meurtrier à Donetsk, l'armée se retire de l'aéroport

Une population épuisée par les combats

Sur le terrain militaire, les camions de l’armée sont les seuls à entrer à Debaltseve. Entre les bombardements, le calme est de courte durée, et les habitants sont désespérés et fatigués. Une nouvelle règle a été mise en place pour leur faciliter les déplacements et leur permettre de fuir les combats : un laissez-passer pour aller et venir entre le territoire ukrainien et séparatiste.

"Beaucoup d'habitants du Donbass, pensaient qu'avec l'hiver il y aurait une pause dans cette guerre qui dure maintenant depuis dix mois. Ce n'est visiblement pas le cas", explique Marine Courtade, correspondante de France 24 en Urkraine. Les rues sont desertes, raconte la journaliste.

>> À lire sur France 24 : Accord diplomatique, bombardements et guerre des mots

Depuis le début du conflit en avril, plus de 5 000 personnes ont péri dans les combats, selon l'OSCE.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine