FOOTBALL

CAN-2015 : face à la RD Congo, la Tunisie veut confirmer son statut de favori

La Tunisie et la RD Congo sont toujours en lice pour rejoindre les quarts de finale de la CAN-2015.
La Tunisie et la RD Congo sont toujours en lice pour rejoindre les quarts de finale de la CAN-2015. Khaled Desouki, AFP

Avec quatre points en deux matches, la Tunisie est en ballotage favorable avant d'affronter la RD Congo pour une place en quarts de finale de la CAN-2015. Mais les Congolais, après deux matches nuls, peuvent aussi décrocher leur qualification.

Publicité

La Tunisie, qui affronte lundi la RD Congo à Bata (19h, heure locale), est en bonne position pour se qualifier pour les quarts de finale de la CAN-2015. Les Aigles de Carthage, qui comptent quatre points après deux rencontres, n'ont besoin que d'une unité supplémentaire. Et même un revers combiné à un nul ou une victoire de la Zambie contre le Cap-Vert, dans l'autre match du groupe B, la qualifierait.

Si les deux rencontres accouchaient du même score de parité, il y aurait alors un tirage au sort pour départager la RD Congo et le Cap-Vert, qui se trouveraient alors à stricte égalité. Chacune de ces deux équipes doit donc faire mieux que l'autre pour passer.

Une deuxième place plus prisée ?

La Tunisie, deuxième nation africaine au classement Fifa (22e), est en position de force après avoir remporté l'unique succès de ce groupe en deux journées, un 2-1 renversant et acquis sur le fil face à la Zambie, en dépit d'un jeu peu convaincant.

"Si on pense qu'on est dans une situation favorable, on fait une erreur: il faut jouer le match pour le gagner", a cependant martelé le sélectionneur de la Tunisie, Georges Leekens.

Si les Tunisiens finissent premiers du groupe, ils devront retourner à Ebebiyin pour y affronter en quart le 2e du groupe A. Or, pour rallier Bata vendredi, c'était un "voyage de noces", comme a ironisé l'entraîneur belge : "On a fait cinq heures dans des minibus sans climatisation, nous sommes arrivés à notre hôtel de Bata à 21h et les chambres n'étaient prêtes qu'à 23h... Tout le monde était assez fatigué."

Georges Leekens, qui relativise toutefois ces tracas en soulignant que "toutes les équipes" en vivent, évacue tout calcul en pointant l'essentiel : "Je suis prêt à aller en Asie à pied si c'est nécessaire pour se qualifier !" Mais l'odyssée de vendredi flottera peut-être dans l'esprit de ses joueurs...

Kidiaba en route pour un nouvel exploit ? 

Du côté de la RD Congo, le milieu Mulumbu est très incertain. Le capitaine congolais était sorti sur blessure face au Cap-Vert (0-0) et ne s'est pas entraîné samedi. Les Léopards peuvent toujours se reposer sur leur gardien Kidiaba, qui à 38 ans a sauvé les siens de la déroute avec deux arrêts de classe en fin de partie face aux îliens.

À la même heure à Ebebiyin, le Cap-Vert tentera de renouveler son exploit de 2013 en accédant aux quarts, alors que la Zambie essaiera à l'inverse d'éviter une seconde élimination de suite dès le premier tour après son titre de 2012. Elle doit l'emporter et espérer que la RD Congo ne s'impose pas face aux Aigles de Carthage.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine