Accéder au contenu principal

France : le taux d’alcoolémie légal abaissé pour les conducteurs novices

Un automobiliste effectuant un dépistage d'alcoolémie.
Un automobiliste effectuant un dépistage d'alcoolémie. Jean Ayissi, AFP

Le gouvernement français a dévoilé un plan destiné à enrayer la hausse de la mortalité routière. Parmi les 26 mesures adoptées figure l'abaissement du taux légal d'alcoolémie à 0,2 gramme pour les conducteurs novices.

Publicité

Le taux d'alcoolémie légal en France sera abaissé à titre expérimental de 0,5 à 0,2 gramme par litre de sang pour les conducteurs novices, a annoncé, lundi 26 janvier, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans le cadre de la présentation d’un nouveau plan de sécurité routière qui se veut "très offensif".

Au total, 26 mesures ont été dévoilées, visant toutes à enrayer la hausse de la mortalité routière constatée en 2014. Parmi elles, figure l'interdiction des oreillettes, casques et écouteurs au volant pour accroître "l'attention des conducteurs". Pour "améliorer la visibilité entre piétons et conducteurs" et faire baisser les accidents mortels en ville, le plan propose aussi l'interdiction de se garer à moins de 5 mètres "avant les passages piétons".

2014, première année de hausse de la mortalité routière depuis 12 ans

Le nombre de morts sur les routes françaises a augmenté de 3,7 % en 2014, première année de hausse depuis 12 ans. Il y a eu 3 388 personnes tuées sur les routes l'an dernier, soit 120 de plus qu'en 2013, qui avait marqué un record à la baisse depuis 1948, année des premières statistiques.

Avec une augmentation de 40 % du nombre de morts en 2014, l'Ille-et-Vilaine, en Bretagne, fait figure de mauvais élève de la sécurité routière au plan national. Sur les routes du département, 63 morts ont été comptabilisés l’an passé, contre 45 en 2013. La hausse est nettement supérieure à celle annoncée pour toute la France.

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.