Accéder au contenu principal

En images : une tempête de neige transforme New York en ville fantôme

Jawel Samad, AFP

Une tempête de neige s'abat depuis lundi sur la ville de New York, transformée en ville fantôme. La circulation a été interdite et les habitants de la ville ont été priés de rester chez eux.

Publicité

New york, la ville qui ne dort jamais, était étrangement calme mardi 27 janvier. Au deuxième jour d'une tempête de neige, qui a paralysé la Big Apple et d’autres grandes villes de la côté est, des millions d'Américains sont restés calfeutrés chez eux, tandis que des milliers de vols ont été annulés.

New York sous la neige
{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}
{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

L'accumulation de neige semblait, à l'approche de l'aube, un peu plus légère que prévue dans certaines zones, selon les médias locaux, mais la tempête était prévue pour durer encore toute la journée de mardi.

À New York, la circulation a été interdite par les autorités qui ont recouru aux grands moyens. Des centaines de chasse-neige et employés municipaux ont été mobilisés, et le maire Bill de Blasio a appelé la population à sortir le moins possible. Il a annoncé que les écoles resteraient fermées mardi. "Ce pourrait être une question de vie ou de mort, et ce n'est pas dramatiser que de le dire, il faut être prudent", a de son côté déclaré le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo.

Lundi soir, les ponts et tunnels ont été fermés, le métro et les bus arrêtés, et plus personne n'avait le droit de circuler dans la ville, sauf les véhicules d'urgence, comme les ambulances ou les chasse-neige.

L'état d'urgence a été décrété dans sept États du nord-est et plus de 7 100 vols ont été annulés lundi et mardi, les chutes de neige s'accompagnant de bourrasques de vent pouvant dépasser les 110 km/h.

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.