Dans la presse

"Tsipras, l'heure de vérité"

France 24

Presse internationale, mardi 27 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, les premiers pas du nouveau gouvernement grec, et le 70ème anniversaire de la libération d’Auschwitz.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Grèce, où Alexis Tsipras a pris hier la tête du nouveau gouvernement.
 
Evoquant toujours le début d’une «nouvelle ère», Efimerida Ton Syntakton en veut pour preuve les premiers pas de Tsipras en tant que nouveau chef du gouvernement, et notamment sa prestation de serment civile, une première en Grèce, pays orthodoxe, où cette cérémonie a d'habitude un caractère religieux.
 
Selon le quotidien Ethnos, qui livre ses pronostics sur les futurs nouveaux ministres, 4 nouveaux super-ministères devraient être créés, et le gouvernement resserré, pour faire des économies.
 
Kathimerini annonce sa formation dans la journée, en rappelant la décision de Syriza de faire alliance avec la droite des Grecs indépendants, l’ANEL.
 
La presse européenne reste très attentive à ce qui est en train de se produire en Grèce. La «promesse» de Tsipras de mettre fin à «l’ère de l’austérité» est à la Une du Guardian, qui rappelle qu’il s’est engagé, aussi, à remplacer la politique de rigueur par des mesures destinées à venir en aide au tiers des Grecs les plus démunis.
 
The Wall Street Journal évoque ce gouvernement comme une «coalition des mauvaises volontés», et estime qu’il est tout à fait clair, désormais, que Tsipras «rejette les conditions actuelles de remboursement de la dette». «Un choc pour les investisseurs et pour les dirigeants européens qui s’attendaient à le voir adopter un ton plus conciliant après son élection», d’après le journal, qui se demande si ses propos n’ont pas également «surpris» des électeurs grecs qui pensaient peut-être simplement exprimer une «protestation en toute sécurité» contre les échecs du précédent gouvernement.
 
La presse allemande rappelle qu’Alexis Tsipras arrive au «moment de vérité». Le Frankfurter Allgemeine Zeitung explique que la «phase des promesses est terminée», et que celle qui commence  sera la «phase de frustration des électeurs».
 
«Quels que soient les propos tenus par les Allemands, ils se retrouvent toujours dans l’obligation de payer», commente l’un d’entre eux dans le journal Die Welt, pour qui l’état d’esprit du nouveau gouvernement grec se résumerait à ceci: « beaucoup d’Etat», et «beaucoup d’argent allemand».
 
La presse internationale revient enfin aussi sur les 70 ans de la libération d’Auschwitz. Rappelant qu’au moins un million de personnes y furent tuées par les nazis, The Guardian rappelle aussi combien le génocide juif a «fondamentalement remodelé le monde moderne». Citant l’écrivain rescapé Primo Levi, qui racontait qu’un garde lui avait déclaré un jour qu’à Auschwitz «il n’y a pas de pourquoi», le quotidien explique que l’Holocauste est d’une certaine façon «au-delà de l’explicable», mais que ce fut une tragédie qui explique ce que nous, nous sommes devenus.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine