FOOTBALL

CAN-2015 : dos à dos, Mali et Guinée devront attendre le tirage au sort

Le Mali et la Guinée se sont neutralisés, mercredi, à Mongomo.
Le Mali et la Guinée se sont neutralisés, mercredi, à Mongomo. Khaled Desouki, AFP

Final dramatique entre le Mali et la Guinée, qui se sont séparés sur un score nul au bout du suspense (1-1). Les deux voisins, qui terminent cette phase de poule à égalité parfaite, seront départagés par un tirage au sort jeudi.

Publicité

Il aura finalement fallu attendre le tout dernier match de la phase de groupes de la CAN-2015 pour que le suspense se prolonge au-delà du coup de sifflet final. Au terme d’une rencontre animée, la Guinée et le Mali se sont séparés sur un résultat nul somme toute logique (1-1).

Mais la logique a parfois un revers dramatique. Après trois rencontres, le Sily national et les Aigles sont à égalité parfaite, en ballotage pour les quarts de finale. Ils seront donc départagés jeudi, à 16 h locales, par un simple tirage au sort organisé par la Confédération africaine de football, dans la foulée d’une nuit probablement compliquée pour les deux camps.

La soirée avait pourtant bien débuté à Mongomo. Dès l’entame, les deux adversaires ont décidé de donner du rythme à une partie qui aurait pu être cadenassée par l’enjeu.

Le Mali a été le premier à se montrer dangereux par l’intermédiaire de Diaby, trouvé dans la surface, et dont la reprise a finalement été déviée par un pied guinéen en corner (6e).

Quelques minutes plus tard, la Guinée a obtenu un pénalty logique sur une main de Coulibaly. L’ancien Milanais Kevin Constant, confiant, a trompé Berthé d’une "panenka" plutôt osée (1-0, 15e) pour l’ouverture du score.

Dans la foulée, le Mali a obtenu à son tour un pénalty, pour une main, cette fois, d’un défenseur guinéen. L’éternel capitaine des Aigles Seydou Keita s’est chargé de la sentence, mais sa frappe trop peu appuyée a été arrêtée par Yattara (18e).

Le quart d’heure suivant a confirmé que le Mali avait bel et bien pris un coup de massue après cette occasion manquée. La Guinée, elle, s’est contentée de neutraliser son adversaire en milieu de terrain. Puis, peu avant la mi-temps, les Aigles ont sorti la tête de l'eau. Maïga, aux 25 mètres, a décoché une lourde frappe que Yattara est parvenu à claquer en corner (38e).

La Guinée acculée mais miraculée

Au retour des vestiaires, les Maliens ont appuyé sur l’accélérateur. Face à des Guinéens dépassés, les hommes du sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak ont multiplié les opportunités.

Dès la reprise, Maïga a remis les siens sur le droit chemin. Sur un très bon débordement de Diaby, l'attaquant malien a hérité du cuir dans la surface et fusillé le portier guinéen d’une superbe tête à bout portant (1-1, 47e).

Dans la foulée, N'Diaye a été tout près de doubler la mise sur un centre en retrait de Maïga, mais Yattara, vigilant, est parvenu à écarter le danger.

Puis est venu le temps des coups francs de Keita. À plusieurs reprises, le capitaine malien s’est illustré par des coups de pied arrêtés dans la boîte, que ses partenaires n’ont pas réussi à reprendre victorieusement (57e, 76e, 79e).

La Guinée, elle, a fait le dos rond jusqu’à la fin du match, pliant sans rompre sous les coups de boutoir de son adversaire.

Au coup de sifflet final, son héroïsme lui aura en tout cas permis de préserver ses chances de voir les quarts. Comme le Mali, la Guinée dispose d’exactement 50 % de probabilités de continuer la compétition. Un ratio qui, au vu du match de ce mercredi soir, semble presque inespéré. Rendez-vous jeudi 29 janvier à 16 h pour le verdict.

Le classement final de ce groupe D :

1. Côte d’Ivoire (5 pts)
2. Guinée (3 pts)
3. Mali (3 pts)
4. Cameroun (2 pts)

Live Blog CAN-2015 : Suivez en direct Guinée - Mali

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine