Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Affaire Carlos Ghosn : quel avenir pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ivanka Trump doit-elle aller en prison ?"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Carlos Ghosn, zéro de conduite"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sur un navire en Lybie, 79 migrants refusent de débarquer à Misrata

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "gilets jaunes", des réseaux sociaux à la rue

En savoir plus

LE DÉBAT

Mouvement des "gilets jaunes" : le carburant des extrêmes ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Claude Juncker : "Nous entretenons des relations difficiles avec l’administration Trump"

En savoir plus

FOCUS

23 millions de candidats, 127 000 postes : Indian Railways recrute !

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Enrico Letta : "Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique"

En savoir plus

Amériques

Présidentielle américaine de 2016 : Mitt Romney renonce à être candidat

© David Ryder, Getty Images, AFP | Il n'y aura finalement pas de troisième candidature à la présidentielle américaine pour Mitt Romney après celles de 2008 et 2012.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/01/2015

Alors qu'il avait longtemps songé à briguer une nouvelle fois la nomination du Parti républicain en vue de l'élection présidentielle américaine de 2016, le candidat malheureux de 2012, Mitt Romney, a finalement renoncé vendredi.

Fin du suspense. Mitt Romney a annoncé, vendredi 30 janvier, qu'il ne se lancerait pas dans les primaires républicaines en vue de l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis, préférant laisser la place à une nouvelle génération.

Battu en 2012 par Barack Obama et devancé quatre ans plus tôt lors de la primaire républicaine par John McCain, Romney, qui aura 68 ans en mars, avait pourtant confié à la mi-janvier qu'il songeait "sérieusement" à une troisième tentative.

Dans un communiqué lu à ses partisans, l'ancien gouverneur du Massachusetts annonce qu'il a finalement renoncé à ce projet. "Après m'être considérablement interrogé sur une nouvelle candidature à la présidence, j'ai décidé qu'il valait mieux laisser à d'autres dirigeants au sein du parti l'occasion d'être notre prochain candidat", a-t-il dit. "Vous savez que j'ai voulu être président. Mais je ne veux pas compliquer l'émergence d'une autre personnalité qui pourrait avoir une meilleure chance de devenir ce président", a poursuivi Romney.

Le retrait de Mitt Romney, plus proche des républicains modérés et du centre que des conservateurs du Tea Party, pourrait favoriser les desseins de Jeb Bush, fils et frère des anciens présidents George H. W. Bush et George W. Bush.

Avec Reuters

Première publication : 30/01/2015

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Branle-bas de combat au QG de Romney pour "la bataille de Virginie"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Obama et Romney au coude à coude dans la dernière ligne droite

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    "Plus que quelques heures pour convaincre ma femme de voter Romney"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)