Dans la presse

"Mauvais pari"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale du 30 janvier, la polémique autour de l’audition, en France, d’un enfant et de son père par la police, après que le garçon de 8 ans a refusé de respecter la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris. Enfin, nous évoquerons la violence accrue dans le Sinaï en Egypte ainsi que la répression de l’opposition dans le pays.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
Nous commençons cette revue de presse internationale avec un rappel des faits, tels qu'ils apparaissent à la suite du croisement des versions données par les uns et les autres. Les Décodeurs du Monde analyse ainsi la polémique entourant la convocation au commissariat d’un garçon de 8 ans et de son père à Nice, à la suite d’un signalement, et non d’une plainte, de son école. Cet enfant avait non seulement refusé de respecter la minute de silence, mais déclaré, également, "être au côté des terroristes", lorsque son professeur l’avait interrogé sur son attitude. L’enseignant a demandé des explications au père, et la rencontre se serait alors envenimée, poussant la direction de l’établissement à effectuer un signalement pour que tous deux soient entendus par la police pour "comprendre ce qui s’était passé". Il n’y aurait eu aucun dépôt de plainte. Une version sensiblement différente, donc, de celle qui a été largement relayée sur les réseaux sociaux. Certains internautes y ont en effet répandu la rumeur d’une convocation d’un enfant de 8 ans pour "apologie du terrorisme", en s’émouvant notamment du climat d’"hystérie" qui règnerait depuis les attentats.
 
Une version inexacte reprise ensuite telle quelle par un certain nombre de journaux, dont Al Quds Al Arabi, qui titre: "Un enfant de 8 ans terrifie la France", en dénonçant le fait que la police ait été saisie de cette affaire, qui relèverait uniquement, selon lui, des instances éducatives. Le quotidien panarabe basé à Londres saisit l’occasion pour se livrer à une longue diatribe contre les discriminations dont les populations musulmanes feraient l’objet.
 
Davantage centré sur les faits, The New York Times relève que "la décision de la France de réprimer davantage l’apologie du terrorisme, nourrit la tension qui existe entre liberté d’expression et ordre public". Tandis que The Guardian, qui explique que cette affaire vient raviver "la guerre des idées" en France, rapporte que l’enfant a indiqué aux policiers ne pas connaître le sens du mot "terroriste".
 
En Egypte, au moins 25 personnes, principalement des militaires, ont été tuées dans le Nord-Sinaï lors d’une attaque revendiquée par un groupe ayant fait allégeance à l’organisation Etat islamique. Cette attaque coïncide avec l'anniversaire de la révolution de 2011 dans un contexte de violence accrue dans le Sinaï et de répression contre toute forme d’opposition, rappelle The Washington Post. Le quotidien américain condamne la mort de 20 manifestants la semaine dernière, dont celle de la militante Shaimaa al-Sabbagh, abattue alors qu’elle était simplement venue déposer des fleurs place Tharir. Le journal dénonce la décision de l’Administration américaine de reprendre son aide à l’Egypte. "L’histoire se répète, et les Etats-Unis continuent de subordonner les droits de l’Homme aux liens qu’ils entretiennent avec le régime pour préserver leurs intérêts en matière de sécurité". "C'est un mauvais pari", estime le journal.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine