Accéder au contenu principal

L'invicible Serena Williams s'offre son 19e titre du Grand Chelem

Manan Vatsyayana, AFP

L'Américaine Serena Williams n'a laissé aucune chance à la Russe Maria Sharapova en finale de l'Open d'Australie, samedi. La numéro un mondiale s'est imposée 6-3, 7-6 (7/5), et remporte ainsi son 19e tournoi du Grand Chelem.

PUBLICITÉ

Elle avait perdu ses quinze derniers duels face à Serena Williams. Maria Sharapova n'aura pas réussi à inverser la tendance. Samedi 31 janvier, la Russe s'est inclinée pour la 16e fois consécutive face à l'Américaine en trois sets (6-3, 7-6 (7/5) en finale de l'Open d'Australie.

Auréolée de 19 titres majeurs, la numéro 1 mondiale, âgée de 33 ans, dépasse ses compatriotes Chris Evert et Martina Navratilova. Il ne lui reste plus qu'à détrôner Steffi Graff qui détient un palmarès plus étoffé avec 22 trophées.

C'est la deuxième victoire consécutive en Grand Chelem pour Serena Williams qui avait remporté début septembre l'US Open. Elle s'est imposée pour la sixième fois de sa carrière à Melbourne. Son dernier succès dans l'hémisphère Sud remontait à 2010. Forfait en 2011, elle n'y avait pas brillé lors des trois précédentes éditions, ne faisant pas mieux que les quarts.

"Come one !"

La cadette des Williams était arrivée à Melbourne cette année avec une folle envie de mettre fin à la disette, et repartir de l'avant après une année 2014 mitigée en Grand Chelem avec un seul titre à New York et des éliminations avant les quarts dans les trois autres levées.

La reine de la WTA a profité de l'apparente tension de son adversaire pour faire le break d'entrée. Offensive en retour de service, l'Américaine a fait souffrir une Sharapova timorée. La "Tsarine" a réussi à se relâcher dans la seconde manche mais peinait à remporter ses jeux de service à cause d'une première balle qui manquait de puissance (pic à 177 km/h).

Celui de Serena Williams s'est mis à tourner à plein régime (15 aces dans le 2e set à 203 km/h). À chaque fois que Sharapova se rapprochait du break, l'Américaine repassait devant grâce à son arme fatale. S'encourageant sans cesse, à base de "Come on !" ("Allez !"), pour témoigner sa détermination à sa rivale, la numéro 1 mondiale s'est procurée une première balle de match à 5-4, sauvée par Sharapova. La superstar russe a retardé l'échéance jusqu'au tie-break, où Williams a fait la différence grâce à des retours puissants avant de finir... sur un ace.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.