Accéder au contenu principal

Le Serbe Djokovic remporte son 5e Open d'Australie

Greg Wood, AFP

Déjà vainqueur en 2008, 2011, 2012 et 2013, le Serbe Novak Djokovic a remporté, dimanche, son 5e Open d'Australie en éliminant, en 3 h 39 min, le Britannique Andy Murray, à Melbourne. Il s'agit du 8e trophée majeur pour le numéro un mondial.

Publicité

Il a réussi le quintuplé. Le Serbe Novak Djokovic, numéro un mondial, a remporté son cinquième Open d'Australie en battant le Britannique Andy Murray, numéro 6, en quatre sets 7-6 (7/5), 6-7 (4/7), 6-3, 6-0 en finale, dimanche 1er février, à Melbourne.

Déjà vainqueur en 2008, 2011, 2012 et 2013, il devient ainsi le premier joueur de l'ère Open à remporter cinq fois le tournoi. Le Serbe s'est imposé au terme d'un match de 3 h 39 min où il s'est montré le plus opportuniste et a été plus résistant dans la bataille du fond du court. Avec cette victoire, il dépasse l'Américain Andre Agassi et le Suisse Roger Federer, victorieux à quatre reprises dans l'hémisphère Sud. Seul l'Australien Roy Emerson a fait mieux que le Serbe, en s'y imposant six fois, mais c'était avant le début de l'ère professionnelle en 1968.

Il s'agit du huitième trophée majeur pour le Serbe qui a aussi glané deux fois Wimbledon (2011, 2014) et une fois l'US Open (2011). Roland-Garros, où il a été deux fois finaliste (2012, 2014), est le seul titre du Grand Chelem manquant à son palmarès.

Murray, maudit à Melbourne

Déjà assuré de conserver sa place de leader mondial alors que Murray grimpera du sixième au quatrième rang, le Serbe a reconquis son tournoi majeur fétiche à Melbourne, où il avait échoué en quarts de finale l'an passé face au futur vainqueur, le Suisse Stan Wawrinka.

Partie sur des bases élevées, la rencontre était très accrochée jusqu'au milieu du troisième set. Mais à 3-3, Murray a semblé perdre sa concentration et n'était plus que l'ombre de lui-même. Le match s'est alors transformé en boulevard à sens unique pour Djokovic qui a aligné neuf jeux de rang.

Murray est maudit à Melbourne où il vient de subir sa quatrième défaite en finale après celles de 2010 contre Roger Federer, et celles de 2011 et 2013, déjà contre Djokovic. Vainqueur de l'US Open en 2012 et de Wimbledon en 2013, l'Écossais ne s'est encore jamais imposé sur le sol australien.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.