Accéder au contenu principal
CAN-2015

Élimination de l'Algérie : "Ce n'est pas le meilleur qui a gagné"

L'Algérien Yacine Brahimi face à l'Ivorien Serey Die lors du quart de finale de la CAN, le 1er février 2015.
L'Algérien Yacine Brahimi face à l'Ivorien Serey Die lors du quart de finale de la CAN, le 1er février 2015. Issouf Sanogo, AFP

Les rêves algériens ont été douchés par la Côte d'Ivoire qui s'est imposée en quart de finale de la CAN-2015. Pour le sélectionneur Christian Gourcuff, ses joueurs n'ont rien à se reprocher et ont joué le match qu'il fallait.

Publicité

Envoyés spéciaux en Guinée équatoriale

Regonflés à bloc après leur victoire face au Sénégal, lors du dernier match de poules de la CAN, les Algériens étaient en pleine confiance avant d'affronter la Côte d'Ivoire en quart de finale. Mais les espoirs des Fennecs de continuer la compétition et de reconquérir leur unique titre gagné en 1990 ont été piétinés par les Ivoiriens.

Malgré une bonne entame de match, les Algériens ont été rapidement dominés au score par leurs adversaires après un premier but signé de la tête dès la 23e minute par Bony. Même si Hilal Soudani a ensuite réussi à égaliser au retour des vestiaires, les Verts ont vu définitivement la victoire leur échapper après un nouvelle tête de Bony à la 68e minute puis un coup de grâce de Gervinho dans les arrêts de jeu (92e minute).

Alors qu'au tableau d'affichage, la sentence était lourde (3-1), le sélectionneur de l'Algérie a toutefois félicité son équipe pour sa prestation. “Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs. Ils ont fait le match qu'il fallait, même si nous avons manqué beaucoup d'occasions qui auraient pu changer le match”, a expliqué Christian Gourcuff après cette défaite. “Je crois que ce n'est pas le meilleur qui a gagné ce soir. Mais le vainqueur est celui qui a marqué plus de buts que l'autre".

La retraite internationale de Bougherra

Les Fennecs ont en effet eu les moyens de faire basculer ce quart de finale à plusieurs reprises. Soudani aurait pu faire prendre l'avantage aux Algériens, alors qu'il s'était retrouvé seul devant le gardien adverse à la 66e minute, tandis qu'un magnifique coup franc de Faouzi Ghoulam a été contré d'une belle manière par Gbohouo, le gardien des Éléphants (86e). Pour le capitaine Madjid Bougherra, les Verts sont passés très près de la qualification : "Nous sommes évidemment tous déçus ce soir. Nous avons bien joué face à une grande équipe de Côte d'Ivoire. C'est la loi du football."

Comme il l'avait déjà annoncé, le défenseur a décidé de prendre sa retraite internationale après cette CAN. Sa première sélection remonte au 20 juin 2003 contre le Zimbabwe. Le joueur aura porté le maillot des Verts à 65 reprises : "C'était mon dernier match avec l'équipe d'Algérie. J'y ai passé des moments agréables et inoubliables. J'ai tout donné à l'équipe de mon pays et je suis reconnaissant pour tout ce que j'ai reçu pendant ma carrière internationale".

Après cette annonce, Christian Gourcuff a aussi tenu à rendre hommage à son joueur "pour tout ce qu'il a fait" avec l'équipe nationale, tout en précisant que lui ne comptait pas quitter les Verts pour le moment : "Si on veut toujours de moi, je veux bien rester et continuer ma mission à la tête de la sélection".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.