Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Samuel Eto'o sèche l'entraînement et crée le malaise à la Sampdoria Gênes

Le Camerounais Samuel Eto'o songerait déjà à rompre son contrat avec la Sampdoria Gênes.
Le Camerounais Samuel Eto'o songerait déjà à rompre son contrat avec la Sampdoria Gênes. Marco Bertorello, AFP
2 mn

La star camerounaise Samuel Eto'o, recrutée en grandes pompes par la Sampdoria Gênes cet hiver, a quitté précipitamment l'entraînement lundi. "Un grave manque de respect" vis-à-vis du club, a regretté son entraîneur Sinisa Mihajlovic.

Publicité

Le torchon brûle-t-il déjà entre le Camerounais Samuel Eto'o et le club italien de la Sampdoria Gênes ? Lundi 2 février, la recrue phare de la Samp' a séché le deuxième entraînement collectif.

Le buteur camerounais ne s'est pas présenté à la séance de l'après-midi "sans me donner la moindre explication, je considère cela comme un grave manque de respect envers moi et le reste de l'équipe", a pesté l'entraîneur Sinisa Mihajlovic auprès du site Internet de la "Gazzetta dello sport".

Mihajlovic dément qu'il y ait eu une dispute entre lui et Eto'o, "pour la simple raison que pour se disputer il faut être deux. Et lui a tout fait dans son coin. Après l'entraînement du matin je ne l'ai plus vu ni entendu", a-t-il ajouté.

Une "divergence de vue"

"Je ne sais pas pourquoi il est parti ni ce qu'entend faire le club", a confié Mihajlovic, qui avait puni ses joueurs en leur infligeant une double séance au lendemain de la lourde défaite au Torino (5-1).

Le président du club, Massimo Ferrero, a expliqué dans la presse italienne qu'il ne s'agissait "que d'une divergence de point de vue, et de petite importance. [...] Restons calme, la Samp est solide !", a-t-il insisté.

Samuel Eto'o, 33 ans, vainqueur de trois Ligues des champions et deux Coupes d'Afrique des Nations avec le Cameroun, a été recruté à Everton et présenté en grandes pompes aux tifosi de la Samp' par Ferrero il y a quelques jours.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.