Accéder au contenu principal

En images : scènes de chaos à Malabo en demi-finale de la CAN

Les supporters ghanéens ont été évacués de la tribune, lors de la demi-finale à Malabo, le 5 février 2015.
Les supporters ghanéens ont été évacués de la tribune, lors de la demi-finale à Malabo, le 5 février 2015. DR

La demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations 2015 entre le Ghana et la Guinée équatoriale a été entachée de violents affrontements, provoquant l'interruption de la rencontre durant près d'une demi-heure. Retour en images sur ces événements.

Publicité

Le Ghana s'est qualifié pour la finale de la CAN-2015 après sa victoire en demi-finale contre la Guinée équatoriale (3-0), au stade Malabo, où des affrontements ont émaillé la rencontre. À la 82e minute, la partie a été interrompue par l'arbitre, alors que des supporters des Blacks Stars avaient été évacués des tribunes vers la pelouse.

Un mouvement vraisemblablement initié par les forces de l'ordre, alors que des échauffourées de plus en plus inquiétantes éclataient avec les supporters équato-guinéens, furieux du scénario de la rencontre. Leur équipe était alors menée 3 à 0. 

CAN-2015 : Gaz lacrymogène, hélicoptère, scènes de chaos lors de Guinée équatoriale - Ghana

Au bout de 30 minutes, le corps arbitral a finalement décidé la reprise du match, avant de siffler la fin de la partie après seulement trois minutes. Sur le chemin des vestiaires et malgré leur victoire, les Ghanéens ont fait part de leur incompréhension face à de tels débordements.

En photos : l'interruption de la demi-finale entre le Ghana et la Guinée équatoriale

André Ayew déçu et en colère

"C’est incroyable, c’est décevant surtout. Je pense que la Guinée équatoriale avait fait une bonne chose en prenant en charge l’organisation de ce tournoi, qui se passait bien depuis le début. Les joueurs équato-guinéens ont fait une très belle CAN, ils méritaient des applaudissements, un tour d’honneur", a ainsi réagi sur l'antenne de Canal + Sports le capitaine André Ayew, auteur d'un but dans cette demi-finale.

"C’est surprenant. Je suis très déçu. Pour eux, pour nous. Et aussi pour nos supporters. Quand je vois ce que le gouvernement a fait pour qu'ils puissent assister au match, en affrétant notamment un avion, et quand je vois qu'il y a des blessés... Je suis très déçu, très amer, et je ne suis donc pas content", a-t-il ajouté.

Le précédent match de la Guinée équatoriale en quart de finale face à la Tunisie avait déjà été marqué par de vives tensions. Après la victoire polémique du pays hôte, l'arbitre avait dû être évacué hors de l'enceinte par les forces de l'ordre.

Vendredi, la CAF a annoncé dans un communiqué que 36 blessés avaient été répertoriés par les équipes médicales, 14 transférés vers des formations hospitalières et qu'un cas nécessitait un suivi approfondi.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.