Accéder au contenu principal

Première attaque de Boko Haram sur le sol nigérien

AFP

Les combattants islamistes de Boko Haram ont lancé vendredi pour la première fois une violente attaque contre un village nigérien. Quelque 109 combattants, quatre militaires et un civil ont péri dans l'assaut.

Publicité

C’est la première fois que des combattants de Boko Haram portent une attaque d'envergure sur le territoire nigérien. Vendredi matin vers 09H00 (08H00 GMT), des hommes armés de la secte islamiste ont en effet pénétré dans le village de Bosso, situé au sud-est du pays, à la frontière avec le Nigeria, selon une source officielle et un témoin. Quelque109 combattants de Boko Haram, quatre militaires et un civil ont péri dans l'attaque.

La violence du combat n'a pas pu échapper aux témoins de l'assaut."On entendait les bruits des armes aux quatre coins de la ville, souvent très près de nos fenêtres. Il y avait des bruits d'armes lourdes et d'armes légères qui ont fait trembler nos maisons", a constaté un habitant par téléphone à l'AFP.

"C'était comme une course-poursuite à travers la ville. Alors que les combats s'approchaient des habitations, on entendait ‘Alah Akbar’ (Allah est grand). On a entendu un avion survoler la ville", a poursuivi cet habitant sous couvert d'anonymat.

"On a même aperçu de la fumée s'échapper du côté de la mairie et de la préfecture, d'où des tirs intenses ont été entendus", a-t-il narré en haoussa. "Ca s'est calmé maintenant, mais nous restons chez nous".

Le Parlement du Niger doit se prononcer lundi sur un engagement de ses troupes au Nigeria pour combattre les islamistes.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.