Accéder au contenu principal

CAN-2015 : la CAF clémente avec la Guinée équatoriale

La police obligée d'intervenir dans les tribunes du stade de Malabo, jeudi 5 février.
La police obligée d'intervenir dans les tribunes du stade de Malabo, jeudi 5 février. Issouf Sanogo, AFP

Le match pour la troisième place entre la Guinée équatoriale et la RD Congo aura bien lieu samedi, malgré les incidents graves qui ont émaillé la demi-finale contre le Ghana. Le match ne se tiendra pas à huis clos, mais la sécurité sera renforcée.

Publicité

La Confédération africaine de football (CAF) s'est montrée particulièrement clémente, vendredi 6 février, avec la Guinée équatoriale. La CAF a annoncé les sanctions prises à l’encontre du pays-hôte après les incidents graves lors de la demi-finale de la CAN-2015 contre le Ghana, jeudi, à Malabo.

>> À voir sur France 24 : "Scènes de chaos à Malabo en demi-finale de la CAN"

La CAF a infligé un match à huis clos avec sursis et une amende de 100 000 dollars américains à la Fédération équato-guinéenne "pour le comportement agressif et récidiviste de ses spectateurs". Le match pour la troisième place entre la Guinée équatoriale et la RD Congo, prévu samedi à 17 h à Malabo, aura donc bien lieu, avec un dispositif de sécurité renforcé.

Initialement, la CAF avait infligé un match à huis clos ferme, mais "pour promouvoir un esprit de fairplay et de fraternité durant la CAN-2015, le jury a décidé de suspendre le match à huis clos à condition que les spectateurs ne soient pas coupables d’une telle infraction lors du match de classement".

La Guinée équatoriale devra également prendre en charge le coût de traitement de tous les blessés lors du match en question. Elle annonce dans son communiqué que 36 blessés ont été répertoriés par les équipes médicales, 14 ont été transférés vers des formations hospitalières et un cas nécessite un suivi approfondi.

La CAF a déjà rappelé à l’ordre la Guinée équatoriale à deux reprises pour le comportement de ses supporters, le 26 janvier 2015 après le match Gabon - Guinée équatoriale et le 3 février après le match Tunisie - Guinée équatoriale, à l’issue duquel elle avait déjà écopé d’une amende de 5 000 dollars.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.