Accéder au contenu principal
FOOTBALL

CAN-2015 : petite finale RD Congo - Guinée équatoriale sous haute tension

L'équipe de RD Congo avant sa demi-finale face à la Côte d'Ivoire.
L'équipe de RD Congo avant sa demi-finale face à la Côte d'Ivoire. Khaled Desouki, AFP
3 mn

La sécurité sera renforcée à Malabo, samedi soir, lors du match pour la troisième place de la CAN-2015 entre la RD Congo et la Guinée équatoriale. Car face au pays-hôte, les Léopards partent largement favoris.

Publicité

Après les incidents qui ont émaillé la demi-finale de la CAN-2015 entre le Ghana et la Guinée équatoriale et qui ont fait 36 blessés, la CAF a décidé de maintenir le match pour la troisième place entre la RD Congo et le pays-hôte samedi 7 février, à 17 heures. Le match ne se jouera pas à huis-clos dans le stade de Malabo, mais avec des mesures de sécurité renforcées.

La CAF a ainsi décidé de faire confiance aux autorités locales pour maintenir l'ordre et éviter de nouveaux désordres. Même si la configuration du minuscule stade de Malabo, d'une capacité d'à peine 15 000 places, ne semble guère adaptée aux exigences sécuritaire d’une telle rencontre.

Mais du côté de la RD Congo, on veut avant tout se concentrer sur le terrain : "On pense football uniquement, on pense juste à gagner le match, a expliqué le sélectionneur Florent Ibenge. On n'a aucune crainte et on va venir pour montrer une belle image du football et gagner notre match. On n'a pas peur."

"La Guinée équatoriale peut difficilement rêver mieux"

Tous espèrent en effet que le match de samedi se jouera uniquement sur le terrain, entre deux équipes que l’on n’attendait pas forcément à ce stade de la compétition. Surtout la Guinée équatoriale, qualifiée in extremis en tant que pays organisateur, après le désistement du Maroc.

"Pour leur deuxième participation à la CAN, les Équato-guinéens ont été bien meilleurs que la dernière fois, en 2012, analyse pour France 24 Frank Simon, journaliste à "France Football" et spécialiste du football africain. Le Nzalang Nacional a montré du jeu et possède quelques bons joueurs, comme Edu ou Balboa. C’est une équipe qui va de l’avant, mais qui manque d’expérience. Je pense qu’elle est allée au bout de son tournoi et peut diffcilement rêver mieux."

Car pour cette troisième place, ce sont bien les Léopards de RD Congo qui partent favoris. Dernière équipe qualifiée pour cette CAN à l’issue des éliminatoires, la RD Congo est montée doucement en puissance. Arrivée en quarts de finale après trois matches nuls au premier tour, elle a ensuite battu le voisin congolais 4-2 après avoir été menée 0-2. Mais en demi-finale, face à la Côte d’Ivoire, les Léopards n’ont rien pu faire (1-3).

"C’est une équipe d’une grande générosité, avec un entraîneur local, qui leur a énormément apporté, explique Frank Simon. Le parcours de la RDC est digne d’éloges, c’est une équipe très généreuse, super motivée, explosive. Elle peut refaire le même coup qu’en 1998, quand elle avait battu le Burkina Faso, pays organisateur, dans la petite finale (4-4, 4 t.a.b. à 1)."

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.