Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Guerre ou paix"

France 24

Presse française, mercredi 11 février 2015. Au menu de cette revue de presse, le sommet de Minsk sur l’Ukraine, la première réunion de l’Eurogroupe pour Yanis Varoufakis, et un bilan des zones de sécurité prioritaires.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, le rendez-vous aujourd’hui de François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Petro Porochenko à Minsk, en Biélorussie, pour tenter de régler la crise ukrainienne.
 
«Guerre ou paix: le sort de l’Ukraine se joue à Minsk», titre le Figaro, qui prévient que «l’heure n’est plus au double jeu de Moscou». «La paix, c’est maintenant ou jamais», écrit le journal, qui rappelle que «le conflit a atteint ce moment crucial où un échec des négociations ouvrirait la voie à une escalade militaire». «Vladimir Poutine se trouve devant un choix historique».
 
La paix, ou plutôt le statu quo, d’après les Echos, qui estiment que «le sommet de Minsk devrait geler le conflit en Ukraine», et que Moscou pourrait notamment obtenir «la reconnaissance des gains territoriaux indépendantistes». Les Echos qui ironisent sur la façon dont le président biélorusse Alexandre Loukachenko, surnommé «le dernier dictateur de l’Europe», s’active en coulisse pour faire de Minsk le nouveau Yalta, et ne plus être ostracisé par les Occidentaux.
 
C’est également aujourd’hui que le ministre grec des Finances participe à Bruxelles à sa première réunion de l’Eurogroupe. D’après l’Opinion, la tournure qu’ont prise les récentes discussions entre le gouvernement grec et ses partenaires européens fait ressurgir le spectre du «grexit» – un «scénario catastrophe», selon le journal.
 
Pour les Echos, cette crise doit surtout beaucoup à «l’entêtement coupable du FMI», où plusieurs voix auraient mis en garde dès le début «contre la trop grande sévérité des mesures infligées à un pays que chacun savait insolvable». «La simple reconnaissance par le FMI de ses nombreuses erreurs justifierait à elle seule la remise à plat du programme de soutien à la Grèce. Même si cela oblige les dirigeants européens eux-mêmes à un douloureux examen de conscience».
 
En France, après la fusillade de lundi à la Castellane, à Marseille, Libération revient sur le bilan des 80 zones de sécurité prioritaire créées en septembre 2012 par Manuel Valls. «Valls a-t-il échoué?», s’interroge Libé, qui s’est rendu dans le quartier de Château-Rouge, à Paris. Un quartier récemment rendu célèbre par la chaîne américaine Fox News, qui le présentait comme l’une des nombreuses zones de «non-droit» parisiennes. Libé raconte des habitants «résignés ou exaspérés» par la concentration des problèmes dans leur quartier et des policiers qui évoquent une «guerre d’usure».
 
Paris dont la maire s’est déclarée pour la première fois favorable à l’organisation des Jeux olympiques 2024. D’après le Parisien, Anne Hidalgo se serait ralliée à cette idée en raison du coût «limité», de l’événement - 6 milliards d’euros.
 
Le Parisien qui nous donne des nouvelles du procès du Carlton de Lille, et de la première audience de DSK. Sa ligne de défense n’a pas changé: non, il ne savait pas que les femmes avec lesquelles il avait des relations sexuelles lors de soirées «libertines» étaient des prostituées.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.