Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Vi er Danskere"

France 24

Presse française, lundi 16 février 2015. Au menu de cette revue de presse, la double attaque terroriste de ce week-end à Copenhague, au Danemark, et la loi Macron.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la double attaque meurtrière de ce week-end, contre un centre culturel où se tenait une conférence sur la liberté d’expression, en présence de l’artiste suédois Lars Vilks, auteur d’une caricature de Mahomet, et une synagogue, à Copenhague, au Danemark.
 
 «Nous sommes Danois», titre Libération en version originale : «Vi er Danskere». «Face à ce danger, il faut rester groupés, rappeler à chaque instant l’esprit du 11 janvier et ne céder ni à la peur ni à la division. Les propos de Nétanyahou, appelant les Européens juifs à venir se réfugier en Israël, sont consternants. Fuir, ce serait céder au terrorisme. Renoncer à caricaturer les religions serait céder au terrorisme».
 
Interrogé par Libération, le rescapé de Charlie Hebdo, Laurent Léger explique qu’il ne faut ni relâcher la vigilance, ni se laisser gagner par l’autocensure.
 
 «Paris, Copenhague, un même choc», et une «même émotion», écrit la Croix, qui relève que l’auteur des attaques, un délinquant de 22 ans tout juste sorti de prison, et s’appelant Omar El-Hussein, d’après les médias danois, «a visé des cibles évoquant les attentats de janvier à Paris»: un caricaturiste, des juifs, des policiers. D’après la Croix, «l’honneur d’une démocratie est de ne pas céder à la facilité de l’amalgame».
 
«L’Europe face à la contagion islamiste»: pour le Figaro, Copenhague «rappelle l’urgence d’une coopération policière renforcée et d’une réponse judiciaire sans faille» pour vaincre «le cancer de l’islam radical».
 
Face à la menace, il nous faut «apprendre à résister», prévient le Parisien. «Il y avait la crise, le chômage, a crainte de l’avenir. Il y a aujourd’hui, en plus, cette menace permanente de nouveaux attentats».
 
«Cette haine qui s’exprime démontre qu’on a complètement raté l’éducation de nos jeunes» - voilà ce qu’a déclaré le président du Crif, face à la nouvelle profanation d’une partie des 400 tombes du cimetière juif de Sare-Union, dans l’est de la France. Le Parisien rappelle qu’en 1988, une soixantaine de stèles avaient déjà été renversées, et que 54 d’entre elles avaient été saccagées en 2001. A l’époque, 4 mineurs de 13 à 15 ans avaient reconnu les faits.
 
Il est aussi beaucoup question du vote de la loi Macron, prévu demain à l’assemblée. Le travail du dimanche a été l’une des mesures les plus débattues. Les députés se sont écharpés en particulier sur le contrôle exercé par les maires, qui n’auront finalement pas de droit de veto sur les zones touristiques internationales, d’après les Echos. L’Humanité dénonce  les reniements du gouvernement», et juge qu’Emmanuel Macron a «donné» les dimanches des salariés aux patrons. L’Opinion, lui, parle d’«une vraie avancée sur le front de la déréglementation», notamment la baisse des charges sur l’attribution d’actions gratuites ou d’actions liées à la performance et le licenciement économique, qui devrait être «plus facile à faire pour les entreprises; moins généreux pour les salariés».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.