Accéder au contenu principal

Comment les Kouachi et Coulibaly ont préparé l'attaque contre "Charlie Hebdo"

Avis de recherche (Police nationale)

Selon des informations du "Monde", Chérif Kouachi, l’un des auteurs de la fusillade meurtrière contre "Charlie Hebdo", avait reçu la visite d’Amedy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher, quelques heures avant les attaques terroristes. Récit.

Publicité

On savait qu’ils s’étaient croisés en prison, que leurs compagnes se connaissaient, qu'ils avaient des connaissances en commun, mais on n’avait jamais encore pu établir que Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly s’étaient concertés pour l'attentat de "Charlie Hebdo", le 7 janvier 2015. C’est désormais chose faite.

Selon des informations du journal "Le Monde", les enquêteurs pensent avoir mis au jour des contacts entre Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly dans les heures précédant l'attaque contre l'hebdomadaire satirique, a indiqué mardi 17 février une source proche du dossier.

>> À voir sur France 24 : "Infographie : la nébuleuse Coulibaly-Kouachi"

Selon cette source, grâce à des recherches téléphoniques, les enquêteurs pensent avoir établi que Coulibaly avait rendu visite à Chérif Kouachi dans la nuit du 6 au 7 janvier à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), où ce dernier résidait, entre minuit et 1 h du matin. En revanche, "nul ne sait ce que Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly se sont dit, dehors, dans le froid", souligne "Le Monde".

L’épouse de Chérif Kouachi leur a confié que son mari était sorti durant cette nuit, a précisé la même source judiciaire. Détail stupéfiant, la police a appris que la veille de l’assaut, l’opération avait failli être annulée : Saïd Kouachi souffrait d’une gastro-entérite qui l’avait cloué au lit.

Les treize lignes d'Amedy Coulibaly

Pourtant, 24 heures plus tard, il ne renonce pas. Le 7 janvier, un peu plus d'une heure avant l'attaque contre "Charlie Hebdo", un SMS est envoyé depuis un portable près du domicile de Chérif Kouachi vers l'une des treize lignes d'Amedy Coulibaly. Il est alors 10 h 19.  Ce sera le dernier échange entre les Kouachi et l'auteur de l'attaque de l'Hyper Cacher.

Chérif et son frère Saïd ont mené leur assaut en fin de matinée contre la rédaction de "Charlie Hebdo", dans le XIe arrondissement de Paris, tuant douze personnes. Ils ont été tués deux jours plus tard par le GIGN dans l'assaut contre l'imprimerie où ils s'étaient retranchés, à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne).

Le 8 janvier, Amedy Coulibaly a à son tour tué une policière municipale puis abattu le lendemain quatre personnes avant de prendre une vingtaine d'autres en otage dans un supermarché casher de la porte de Vincennes. Il sera finalement abattu par les forces de l'ordre.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.