Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Ligue des champions : le Barça, impérial face à City, entrevoit déjà les quarts

En s'imposant à l'Etihad Stadium (1-2), le FC Barcelone a fait un grand pas vers les quarts de finale.
En s'imposant à l'Etihad Stadium (1-2), le FC Barcelone a fait un grand pas vers les quarts de finale. Lluis Gene, AFP
4 mn

Longtemps dominateur, le FC Barcelone a décroché un succès crucial sur le terrain de Manchester City (1-2) dans la course aux quarts. Même chose pour la Juve, bousculée à domicile par Dortmund, mais qui a tout de même réussi à s'imposer (2-1).

Publicité

Après un début d’année 2015 tonitruant, Lionel Messi était plus qu’attendu, mardi soir, pour son retour en Ligue des champions . Mais si l’Argentin a éclaboussé de son talent la rencontre entre le FC Barcelone et Manchester City, à l’Etihad, c’est un autre Sud-Américain qui lui a volé la vedette. 

Car si le Barça s’est imposé face aux Citizens (1-2), en 8e de finale aller de la Ligue des champions, il le doit avant tout à l’Uruguayen Luis Suarez, auteur d’une très belle prestation auréolée d’un doublé. Plus globalement, c’est le FC Barcelone dans son ensemble qui a impressionné.

Face à des Citizens qui avaient affiché leurs grandes ambitions, les Catalans ont répondu présent. Après un premier quart d’heure de jeu très animé, Messi, lancé sur la droite, a servi Suarez dans la surface. L’ancien buteur de Liverpool a remporté son duel face à Kompany puis décoché une superbe frappe dans les buts de Joe Hart (0-1, 16e).

Puis, à la demi-heure de jeu, le FC Barcelone a bouclé l’affaire. Messi, servi aux 25 mètres par Rakitic, a de nouveau trouvé Suarez dans la surface pour le but du break (0-2, 30e).

Une réaction tardive et faiblarde

Ensuite, le Barça est passé tout près de marquer un troisième but, mais ni Neymar (36e) ni Alves (44e) n’ont réussi à forcer la décision.

En seconde période, City a montré d’autres dispositions, mais sans toutefois se montrer rapidement dangereux. Il a fallu attendre l’entame des 20 dernières minutes et une belle inspiration de David Silva dans l’axe pour que Kun Agüero réduise enfin le score (1-2, 69e).

Un bel effort anéanti quelques minutes plus tard par le Français Gaël Clichy, auteur d’une faute grossière sur Rakitic et logiquement expulsé (74e).

À dix, City s’est recroquevillé et est même passé tout près de la catastrophe en concédant un pénalty au bout du temps additionnel pour une faute de Zabaleta sur Messi. Une sentence que l’Argentin s’est lui-même chargé d’exécuter, mais que Joe Hart a sorti d’une main ferme, préservant de fait les minces espoirs de ses coéquipiers.

Statu quo entre la Juve et Dortmund

Des espoirs, la Juventus en aura tout plein en se déplaçant sur le terrain du Borussia Dortmund pour son huitième de finale retour, à la mi-mars. Devant leur public, les Turinois ont été bousculés par les joueurs allemands, mais ont tout de même décroché un succès crucial (2-1).

Titularisé, Carlos Tevez s’est offert un doublé (13e, 42e), tandis que Dortmund a trouvé le chemin des filets par l’inévitable Reus (18e).

Le Borussia, qui a marqué à l’extérieur, préserve donc toutes ses chances de qualification puisqu’un succès 1-0 à domicile lui ouvrirait la porte des quarts de finale. Et d’ici là, les Allemands auront à cœur de se rapprocher du maintien en Bundesliga, une condition essentielle pour que les hommes de Jürgen Klopp puissent avoir l’esprit totalement libéré.

Live Blog Manchester City – FC Barcelone : suivez le 8e de finale de la Ligue des champions en live

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.