Accéder au contenu principal
Sur le net

La Toile réclame la libération d'un blogueur égyptien

Au sommaire de cette édition : la Toile réclame la libération d’un blogueur égyptien; en Turquie, des hommes s’habillent en mini-jupes pour défendre les droits des femmes; et un jeune homme fait du wakeboard en étant tracté par une Ferrari.

Publicité

LA TOILE RÉCLAME LA LIBÉRATION D’UN BLOGUEUR ÉGYPTIEN

Un tribunal égyptien a condamné, lundi 23 février, à 5 ans de prison le blogueur Alaa Abdel Fattah au motif qu’il aurait attaqué un policier lors d’une manifestation illégale contre le pouvoir en novembre 2013. Un verdict vivement critiqué sur la Toile où les internautes se mobilisent pour obtenir la libération dans les plus brefs délais du jeune homme qui s’était notamment fait connaître en participant de manière active aux révoltes anti-Moubarak de 2011.

Ils sont en effet nombreux à s’être rués sur les réseaux sociaux pour exprimer leur colère et leur indignation face à la décision rendue par la justice égyptienne. Des utilisateurs du web qui dénoncent dans leur grande majorité une mascarade judiciaire dans cette affaire et qui invitent donc les autorités compétentes à relâcher au plus vite Alaa Abdel Fattah. Une demande relayée par des internautes du monde entier qui font pour cela usage du hashtag #FreeAlaa créé à cet effet.

Et pour s’assurer que leur appel soit entendu, les adeptes des réseaux sociaux incitent les ONG et la communauté internationale à se joindre à leur combat. Ainsi, plusieurs messages ont été publiés sur Twitter pour pousser les responsables politiques de la planète mais aussi des organisations comme Amnesty International à redoubler d’efforts pour obtenir la libération immédiate du blogueur emprisonné.

Mais si c’est avant tout la sentence visant Alaa Abdel Fattah qui fait réagir la Toile, les internautes rappellent qu’il n’est pas le seul à avoir écopé d’une lourde peine de prison à l’occasion de ce procès. 24 co-accusés du jeune homme ont eux aussi été condamnés à des peines allant de 3 à 15 ans d’emprisonnement. Une situation décriée par bon nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux qui espèrent que leur mobilisation en ligne permettra à tous les détenus de recouvrer rapidement leur liberté.

TURQUIE : DES HOMMES EN JUPE CONTRE LE VIOL

Le décès d’Özgecan Aslan, une étudiante assassinée le 11 février par trois hommes après avoir tenté de résister à une agression sexuelle, continue de provoquer une vive émotion en Turquie, comme en témoignent les vastes manifestations qui ont eu lieu la semaine dernière dans le pays. Un meurtre qui a poussé une partie des représentants de la gent masculine à se mobiliser sur la Toile pour dénoncer l’insécurité dont sont trop souvent victimes les femmes.

De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont en effet choisi de revêtir une mini-jupe avant de poster les clichés les mettant ainsi en scène sur les réseaux sociaux. Une façon pour eux de soutenir le droit des femmes de porter les habits qu’elles désirent, sans courir le risque d’être agressées. A l’origine de cette initiative : des internautes habitant l’Azerbaïdjan, un pays turcophone, où l’assassinat d’Özgecan Aslan a aussi largement révolté l’opinion.

Une campagne à laquelle ont également décidé de prendre part de nombreux citoyens turcs. Des hommes qui pour certains n’ont d’ailleurs pas hésité à descendre dans les rues d’Istanbul avec leurs mini-jupes pour exprimer leur solidarité avec la victime comme l’illustrent ces images prises au cours d’un rassemblement organisé sur la place Taksim, le 21 février.

Une action très remarquée qui fait suite à une autre opération en ligne rapidement mise en place après l’annonce du meurtre d’Özgecan Aslan. Une initiative qui incitait les utilisateurs des réseaux sociaux à partager sur la Toile des clichés sur lesquels ils étaient entièrement habillés de noir pour rendre hommage à la victime et faire en sorte que sa mémoire ne sombre pas dans l’oubli.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Depuis l’apparition la semaine dernière d’une photo montrant Kim Jong Un arborer une nouvelle coupe de cheveux, les internautes sont nombreux à se moquer du leader nord-coréen sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs du web multiplient en effet les photomontages humoristiques pour essayer de trouver la personnalité qu’a souhaité imiter le dictateur en adoptant cette coiffure. Des créations décalées qui laissent penser que Kim Jong Un se serait inspiré du style capillaire de Bart Simpson ou de celui du comédien Will Smith lorsqu’il incarnait le Prince de Bel Air dans la série télévisée du même nom…

INFOGRAPHIE DU JOUR

Les hommes et les femmes les plus riches du monde regardent très peu la télévision comparé aux couches les plus modestes de la population, mais écoutent plus de musique et lisent aussi plus de livres…Voici ce que révèle cette infographie mise au point par le site Business Management Degree.net. Un document qui se penche sur les habitudes des multimillionnaires et des milliardaires autour du globe, et qui permet aussi d’apprendre que les plus aisés sont généralement de sexe masculin, ou encore que Tokyo est la métropole qui compte le plus de millionnaires sur la planète.

STAR WARS FAIT LA GUERRE DANS LES TOILES

Fan de la célèbre saga « Star Wars », le dessinateur écossais David Hamilton revisite des tableaux classiques en y insérant des éléments ou des personnages de l’œuvre de George Lucas. Et s’ils sont souvent subtils, comme dans cette toile de Van Gogh où vole un vaisseau spatial, les changements apportés aux tableaux originaux sautent parfois aux yeux, à l’image de cette interprétation du célèbre « Cri » d’Edvard Munch effectuée par le robot C3PO. Des créations à découvrir sur la page Facebook intitulée « Winter Six Four ».

VIDÉO DU JOUR

Effectuer une session de wakeboard dans un canal d’évacuation des eaux en étant tracté par une Ferrari roulant à plus de 130 km/h… c’est l’étonnante idée qu’a eue récemment le champion britannique de la discipline Jorge Gill. Une performance qu’il sera possible d’apprécier en visionnant cette vidéo disponible sur le compte YouTube de la marque Go Pro.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.