Accéder au contenu principal

Attentats de Copenhague : arrestation d'un troisième complice présumé

AFP

La police danoise a annoncé, vendredi, l'arrestation d'un troisième individu soupçonné de complicité avec l'auteur des fusillades des 14 et 15 février à Copenhague, qui ont fait deux morts et cinq blessés.

Publicité

C'est un troisième suspect que la police danoise a interpellé, vendredi 27 février. Il est soupçonné d'être le complice de l'auteur des attaques terroristes dans la capitale danoise, qui ont fait deux morts et cinq blessés les 14 et 15 février.

"Aujourd'hui [vendredi, ndlr], la police de Copenhague a arrêté un jeune homme [...], soupçonné de complicité dans les actions de l'assaillant les 14 et 15 février", a indiqué la police de Copenhague dans un communiqué. Deux hommes de 19 et 22 ans avaient déjà été interpellés pour les mêmes motifs et ont été placés en détention depuis le 16 février.

Ces deux individus "vont rester en détention pour quatre semaines supplémentaires, jusqu'au 26 mars", a précisé la police. Ils sont soupçonnés d'avoir aidé Omar El-Hussein à faire disparaître des armes qu'il avait utilisées lors des attaques contre un centre culturel et une synagogue, et à se cacher.

>> À voir sur France 24 : Comment le Danemark aide ses jihadistes à "réintégrer la société"

L'identité des deux hommes, qui nient les faits, est protégée par le secret de l'instruction. Ils ont été déférés jeudi devant un juge du tribunal de Copenhague, qui a pris la décision de prolonger leur détention lors d'une audience à huis clos.

Omar El-Hussein, 22 ans, avait été tué le 15 février à l'aube lors d'un échange de tirs avec la police. Lourdement armé, il avait abattu deux personnes, dont un homme de 37 ans, qui montait la garde devant la synagogue de Copenhague.

Ce jeune Danois d'origine palestinienne venait de purger une peine de prison pour une agression au couteau.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.