Accéder au contenu principal
RUSSIE

Vladimir Poutine promet de "châtier" les assassins de Boris Nemtsov

Le président russe Vladimir Poutine.
Le président russe Vladimir Poutine. Alexey Druzhin, AFP
2 mn

Le président russe a présenté, samedi, ses condoléances aux proches de Boris Nemtsov, abattu la veille à Moscou. La manifestation lancée à l'appel de l'opposant quelques heures avant son décès a été remplacée par une marche en sa mémoire.

Publicité

Au lendemain du meurtre de Boris Nemtsov, assassiné dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 février de quatre balles dans le dos, le président russe Vladimir Poutine a rapidement fait savoir que "tout sera fait pour que les organisateurs et exécutants de ce crime lâche et cynique reçoivent le châtiment qu'ils méritent".

Et d’ajouter "Boris Nemtsov a laissé son empreinte dans l'histoire de la Russie, dans la vie politique et celle de la société. Il a toujours ouvertement et honnêtement exprimé ses positions", a déclaré le président dans un message de condoléances à Dina Eidman, la mère de Boris Nemtsov. "Je partage sincèrement le malheur qui vous frappe", a-t-il encore assuré.

Aussitôt après le meurtre de l'opposant, Poutine avait, par la voix de son porte-parole, déclaré que cet assassinat brutal portait les marques d'un "meurtre commandité" et avait "tout d'une provocation".

Une marche à la mémoire de l'opposant

Quelques heures avant d'être assassiné, Nemtsov avait appelé les Russes, sur l'antenne de la radio indépendante Écho de Moscou, à manifester dimanche dans un quartier excentré de Moscou contre "l'agression de Vladimir Poutine" en Ukraine et pour l'arrêt de la guerre dans l'est séparatiste prorusse où le conflit a fait 5 800 morts en dix mois.

"La décision a été prise d'annuler la manifestation et d'organiser à la place une marche dans le centre de Moscou" à la mémoire de Nemtsov, a déclaré l'un de ses compagnons de lutte dans l'opposition, l'ancien Premier ministre de Vladimir Poutine Mikhaïl Kassianov.

Les autorités ont donné leur accord pour une marche qui pourra rassembler jusqu'à 50 000 participants.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.