Accéder au contenu principal

Un film veut réhabiliter le pape Pie XII accusé de passivité pendant la Shoah

Selon beaucoup d'historiens, Pie XII a gardé le silence par prudence diplomatique et pour ne pas mettre en péril les catholiques dans l'Europe occupée.
Selon beaucoup d'historiens, Pie XII a gardé le silence par prudence diplomatique et pour ne pas mettre en péril les catholiques dans l'Europe occupée. STAFF/INP, AFP

"Shades of Truth", un film de l'Italienne Liana Marabini, présenté à Rome lundi, veut réhabiliter le pape Pie XII, accusé d'être resté passif face à la Shoah durant la Seconde Guerre mondiale.

PUBLICITÉ

Quel rôle a vraiment eu Pie XII envers les juifs italiens durant la Seconde Guerre mondiale ? La question déchaîne les passions depuis des décennies et divise les historiens. Présenté lundi 2 mars à Rome, le film "Shades of Truth" (Ombres de vérité), veut réhabitliter cette figure controversée de l'Église catholique en montrant son engagement envers les juifs romains.

Nombre d'historiens l'accusent de n'avoir rien fait pour empêcher l'extermination des juifs menée par le régime nazi. Selon eux, il a gardé le silence par prudence diplomatique et pour ne pas mettre en péril les catholiques dans l'Europe occupée. Mais pour d'autres, Pie XII a au contraire sauvé des dizaines de milliers de juifs italiens en demandant aux couvents de leur ouvrir leurs portes.

La réalisatrice, Liana Marabini, a déjà tourné plusieurs films sur des thèmes de l'Église. Citée par l'AFP, elle a estimé que "Pie XII est le personnage le plus incompris du XXe siècle", en présentant son film à la presse, près de l'enceinte du Vatican, le jour de l'anniversaire de la naissance (2 mars 1876) du souverain pontife.

Le film met en scène un journaliste actuel, David Milano, italo-américain d'origine juive, qui part à Rome et à Jérusalem pour se faire une idée sur Pie XII. Lui-même est convaincu d'avoir affaire à un pape ami des nazis.

Mais ses rencontres - une religieuse, une femme juive, un vieux diplomate portugais, etc. - vont le convaincre que Pie XII a pris personnellement des mesures pour protéger les juifs : par exemple, la pose de plaques à l'emblême du Vatican sur des établissements religieux où certains étaient cachés, afin de dissuader les forces nazies d'y pénétrer.

100 000 pages de documents et témoignages

Liana Marabini affirme que ce film, où les acteurs français Christophe Lambert et Marie-Christine Barrault apparaissent brièvement, a été construit sur la base de 100 000 pages de documents et de témoignages, parfois inédits, de survivants de l'Holocauste.

Une pièce de théâtre, "Le Vicaire", du dramaturge allemand Rolf Hochhuth en 1963, adaptée dans le film à charge "Amen" du Grec Costa Gavras en 2002, avait largement contribué à l'image d'un pape lâche face à Hitler.

En 2009, suscitant les critiques d'organisations juives, Benoît XVI avait reconnu les "vertus héroïques" de Pie XII, ouvrant la voie à une possible béatification. Ce processus est depuis au point mort.

Le pape François, qui a rendu hommage à l'attitude de nombreux Romains envers les juifs, a pour sa part demandé la pleine publication des archives du Vatican avant de se prononcer.

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.