Accéder au contenu principal
Sur le net

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

Au sommaire de cette édition : la police de Los Angeles est vivement critiquée par les internautes américains; les étudiants espagnols protestent contre une réforme universitaire; et une vidéo permet de visualiser l’ensemble du trafic maritime mondial.

PUBLICITÉ

LA POLICE DE LOS ANGELES ACCUSÉE D’AVOIR TUÉ UN SANS-ABRI

Ce sont des images qui ont fait le tour du web depuis leur mise en ligne, dimanche 1er mars, sur Facebook. Un clip amateur visionné plus de 4 millions de fois sur le réseau social qui montre une violente altercation entre un sans-abri vivant dans le quartier de Skid Row à Los Angeles et plusieurs policiers de la ville. Une bagarre au cours de laquelle le SDF, surnommé « Africa », aurait tenté de s’emparer du pistolet d’un des gardiens de la paix, poussant les agents présents sur place à faire usage de la force létale à son encontre. Un incident qui n’a pas tardé à susciter de vives réactions sur la Toile locale.

Les Américains sont en effet nombreux à s’être rués sur Internet pour exprimer leur indignation face à ce qu’ils considèrent être une nouvelle affaire de bavure policière. Des utilisateurs du web qui, à l’aide des hashtags #SkidRow ou #LAPDShooting, n’hésitent pas à remettre en cause la version officielle présentée par les gardiens de la paix impliqués dans le décès du SDF en avançant que les agents ont de toute évidence fait un usage excessif de la force dans cette affaire. Et si beaucoup d’adeptes des réseaux sociaux aux Etats-Unis ont choisi de s’en prendre ouvertement à la police de Los Angeles, certains utilisent de leur côté les mots-clés #TheyCalledHimAfrica, « ils l’appelaient Africa » en français pour inciter leurs compatriotes à rendre hommage à la victime qui a perdu la vie dimanche.

Un appel rapidement entendu par des habitants de Los Angeles qui ont décidé de se rassembler dimanche soir pour saluer la mémoire du SDF tué par la police. Une manifestation à laquelle ont participé plusieurs dizaines de personnes déterminées à demander des comptes aux autorités locales pour que toute la lumière soit faite dans cette affaire.

ESPAGNE : LES ÉTUDIANTS CONTRE UNE RÉFORME DE L’UNIVERSITÉ

Des milliers d’étudiants espagnols sont descendus la semaine dernière dans les rues des grandes villes du pays pour protester contre une réforme du cursus universitaire décrétée début février. Surnommé « 3+2 », ce texte vise à encourager les études courtes, en permettant d’obtenir une maîtrise en trois ans au lieu de quatre à partir de la rentrée prochaine. De leur côté, les candidats au diplôme de niveau supérieur, le Master, devront étudier deux années supplémentaires au lieu d’une. Une réorganisation jugée inacceptable par de nombreux internautes.

Témoin de l’importance de l’opposition à la réforme : le succès de cette pétition en ligne exigeant le retrait immédiat de ce décret qui a déjà été signée par près de 140 000 personnes. Les créateurs de ce texte considèrent ainsi que les changements mis en place par les autorités auront pour principale conséquence de réserver les formations les plus longues à une poignée de privilégiés.

Un point de vue largement partagé sur Twitter par les opposants à la réforme universitaire qui utilisent notamment le hashtag #Noal3mas2, « non au trois plus deux » en français, pour exprimer leur désapprobation. Des adeptes du site de microblogging qui estiment en outre que cette nouvelle loi constitue les prémices d’une privatisation prochaine des études supérieures.

Des accusations rejetées en bloc par le ministère de l’éducation sur le site Internet du quotidien El Mundo. Ainsi pour le gouvernement, 90% des métiers ne requièrent pas d’avoir un Master… Faciliter l’obtention de la maitrise devrait donc bénéficier à une large majorité des jeunes Espagnols. Des responsables qui rappellent aussi au passage que cette réforme n’est pas obligatoire, et laisse aux universités le choix de l’appliquer ou de conserver l’ancien système.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

« Ghost Driving » est le nom donné à une tendance qui fait actuellement un tabac en Arabie Saoudite. Une pratique qui consiste à réaliser des mises en scène loufoques avec son véhicule en se plaçant sur le toit ou en se faisant tirer par sa voiture en train de rouler avant d’en poster le résultat sur les réseaux sociaux. Une mode qui séduit beaucoup les internautes saoudiens comme l’illustrent les très nombreux clips de « Ghost Driving » disponibles sur les sites de partage vidéo.

FAUX DU JOUR

Cette vidéo n’en finit plus de faire parler d’elle depuis sa mise en ligne le 27 février. Un clip qui aurait été filmé par des touristes suédois de passage à Londres et qui montre un homme nu s’échappant de Buckingham Palace en se servant d’une corde faite de draps de lits noués ensemble. Des images qui intriguent les internautes qui sont nombreux à se demander si la scène s’est réellement déroulée ou s’il s’agit d’une supercherie savamment orchestrée. Des images sur lesquelles se sont penchés plusieurs spécialistes qui estiment qu’elles ont sans aucun doute été réalisées grâce à un logiciel informatique.

DES COUVERTURES DE COMICS REVISITÉES

Imaginer ce que donneraient les traditionnelles couvertures de Comics si les super-héros qu’elles mettent généralement en scène avaient le corps et la musculature de monsieur ou madame tout le monde… C’est la drôle d’idée qu’ont eue les créateurs de cette série de dessins dont l’objectif est de démontrer qu’être un héros n’est une question de poids. Un travail original à découvrir sur le site Bulimia.com.

VIDÉO DU JOUR

Visualiser l’ensemble du trafic maritime autour du globe pendant une semaine… c’est ce que pourront faire les internautes à travers cette vidéo récemment mise en ligne. Un clip réalisé grâce aux données fournies par un satellite et qui permet de se rendre compte que certaines voies maritimes comme le détroit de Gibraltar, le Canal de Suez ou encore le Canal de Panama constituent des passages obligés pour de nombreux navires. Des images à retrouver sur YouTube.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.