Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Ferguson : pas de poursuites contre le policier qui a tué Michael Brown

Des manifestants défilent à Ferguson le 18 août 2014.
Des manifestants défilent à Ferguson le 18 août 2014. AFP
2 mn

Le département américain de la Justice a décidé mercredi de ne pas retenir de charge pour violation des droits civiques contre l'agent de police Darren Wilson, auteur des tirs mortels contre un jeune Noir désarmé à Ferguson en août 2014.

Publicité

Le policier Darren Wilson, qui a abattu un jeune Noir non armé en août dernier à Ferguson, dans le Missouri, ne sera pas inculpé par le ministère de la Justice américain.

Selon un rapport rendu public mercredi 4 mars par ce dernier, le représentant des forces de l’ordre "n'ayant pas agi avec une intention criminelle, il ne peut être prouvé au-delà du doute raisonnable qu'il a enfreint" la loi sur les droits civiques.

Cette procédure contre le policier avait été intentée en fin d'année dernière, après la décision d'un grand jury de ne pas le poursuivre pour la mort de Michael Brown, 18 ans, une bavure qui avait provoqué de violentes émeutes dans la petite ville de la banlieue de St Louis.

"Des stéréotypes raciaux"

Le ministère de la Justice note cependant avoir décelé "des pratiques structurellement illicites au sein du département de la police de Ferguson". Dans son rapport, il met en évidence que les membres de la population noire de la ville sont plus souvent contrôlés et arrêtés que les autres communautés. Il fait également état de preuves directes de biais et stéréotypes raciaux dans de multiples échanges électroniques entre policiers et fonctionnaires de la ville.

La municipalité de Ferguson n'a pas réagi dans l'immédiat mais une conférence de presse est programmée dans la journée. Le policier incriminé, qui a démissionné de la police quelques semaines après les faits, a toujours affirmé avoir agi en état de légitime défense et avoir "la conscience tranquille".

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.