Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Avec la fonte des glaces, le pôle Nord aiguise les appétits

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : comment la Bourse réagit-elle ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Une offensive américaine contre les entreprises françaises"

En savoir plus

Afrique

Offensive d'envergure du Tchad et du Niger contre Boko Haram

© Marle, AFP | Des soldats tchadiens célèbrent leur victoire contre Boko Haram dans la ville de Gambaru, dans le nord du Nigeria, dimanche 1er février 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/03/2015

Le Tchad et le Niger n'ont pas tardé à réagir après l'annonce de l'allégeance de Boko Haram à l'EI, en lançant dimanche une offensive contre les islamistes dans le nord du Nigeria.

Les armées tchadienne et nigérienne ont lancé, dimanche 8 mars, une offensive aérienne et terrestre d'envergure au Nigeria contre les islamistes de Boko Haram, au lendemain de l'"allégeance" par le groupe au mouvement jihadiste de l'organisation de l’État islamique (EI).

"Très tôt ce matin, les troupes nigériennes et tchadiennes ont déclenché une offensive contre Boko Haram, sur les deux fronts, dans la zone de Bosso et près de Diffa", a déclaré à l'AFP une source gouvernementale nigérienne.

>> À voir sur France 24 : "Avec les militaires tchadiens en guerre contre Boko Haram"

Des milliers de soldats nigériens et tchadiens étaient positionnés depuis plus d'un mois en posture défensive dans la province de Diffa, sous le feu de Boko Haram.

Cette offensive d'envergure intervient à un moment clé. L'offensive régionale lancée fin janvier par le Tchad, le Cameroun et le Niger - eux aussi touchés par des attaques islamistes dans la région du lac Tchad - a porté des coups aux jihadistes, qui ont dû abandonner plusieurs positions dans l'extrême-nord nigérian.

Encore 58 personnes tuées dans trois explosions à Maiduguri

Boko Haram, dont on évalue le nombre de combattants à plusieurs milliers et qui n'a cessé de recruter, continue à multiplier les attentats sanglants dans les grandes villes du Nord et les massacres de villageois dans les zones reculées, au Nigeria et parfois dans les pays voisins.

Samedi, au moins 58 personnes sont mortes et 139 autres ont été blessées dans trois explosions attribuées aux islamistes à Maiduguri, fief historique de Boko Haram et capitale de l'État de Borno (nord-est).

Le même jour, l'armée nigériane a annoncé avoir repris de nouvelles localités du nord-est aux islamistes : Buni Yadi et Buni Gari, dans l'État de Yobe, ainsi que Marte, dans l'État de Borno.

Avec AFP

 

Première publication : 08/03/2015

  • TERRORISME

    Le Tchad affirme avoir localisé le chef de Boko Haram Abubakar Shekau

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Nouvelle attaque de Boko Haram : plus de 50 morts dans le nord-est du Nigeria

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Le chef de Boko Haram annonce son "allégeance" à l'EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)