Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"8, avenue Lénine" : le parcours du combattant d'une femme rom en France

En savoir plus

FOCUS

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un juge à la Cour suprême incite les Américains à s'investir dans la vie publique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Yémen : la guerre décryptée

En savoir plus

FACE À FACE

Le mouvement des "gilets jaunes", entre grogne civile et récupération politique

En savoir plus

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Avec la fonte des glaces, le pôle Nord aiguise les appétits

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : comment la Bourse réagit-elle ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Une offensive américaine contre les entreprises françaises"

En savoir plus

SPORT

Rugby : Sergio Parisse, l'atout capital de l’Italie

© Ian MacNicol, AFP | Sergio Parisse face à l'Écosse, le 28 février à Murrayfield

Texte par Olivier BRAS

Dernière modification : 13/03/2015

Pour défier l'équipe de France dimanche, l'Italie compte s'appuyer une nouvelle fois sur le talent et la puissance de son capitaine, le troisième-ligne Sergio Parisse. Un joueur qui fait aussi le bonheur des supporters parisiens du Stade français.

Sur le terrain comme dans les statistiques, Sergio Parisse est inarrêtable. Agé de seulement 31 ans, le capitaine de l’Italie devrait devenir, dimanche 15 mars face à la France, le joueur de rugby italien le plus capé avec 112 sélections. Et en cette année de Coupe du monde ponctuée de nombreuses rencontres internationales, il a la possibilité de gagner plusieurs places dans cette liste et déloger au passage diverses légendes du rugby mondial.

Le parcours rugbystique de ce redoutable numéro 8 a commencé loin de l’Europe, en Argentine, dans le club Universitario de la Plata. "Mes parents étaient italiens, tous les deux, ils sont venus travailler en Argentine. Et ma sœur et moi sommes nés à La Plata. À la maison, on a toujours parlé italien et on avait conservé les habitudes de l’Italie. C’est pour cela que ma décision de jouer pour l’Italie a été simple à prendre", confiait en 2014 Sergio Parisse au quotidien argentin "Clarin". Sergio Parisse devait pourtant choisir entre l’Argentine, qui faisait alors partie des meilleures équipes de rugby de la planète, et l’Italie, qui vient tout juste de rejoindre le Tournoi des VI nations.

Le 8 juin 2002, il dispute son premier match sous le maillot italien. La Squadra Azzurra va défier la Nouvelle-Zélande sur ses terres et Sergio Parisse est titulaire au poste de troisième-ligne centre. Une première sélection qui se solde par une large victoire des Néo-Zélandais (62 -10). L’équipe italienne est alors entraînée par un ancien All Black, John Kirwan, qui voit immédiatement le potentiel de ce joueur âgé de seulement 18 ans. Un an plus tard, Sergio Parisse participe à sa première Coupe du monde. Il enchaînera ensuite avec celles de 2007 et 2011 et se prépare à disputer, à l’automne prochain, à la quatrième de sa carrière.

Parisse le Parisien

Après quelques saisons passées au Benetton Trévise, Sergio Parisse rejoint en 2005 le championnat français. Il signe au Stade français, un club auquel il est resté fidèle. Il dispute actuellement sa dixième saison sous les couleurs roses et bleus du club parisien et son influence dans cette équipe n’a cessé de grandir. Il est un titulaire indiscutable, qui porte fréquemment le brassard de capitaine, et l’un des joueurs les plus en vue sur le terrain. En dehors de ses matchs, il a également acquis une importante renommée médiatique, grâce notamment sa présence dans les calendriers des Dieux du Stade ou à son mariage avec l’ex-Miss France Alexandra Rosenfeld.

Troisième-ligne fantasque, Sergio Parisse a la capacité de jouer aussi bien de sa puissance physique que de sa grande dextérité, multipliant sur le terrain les passes acrobatiques. Son match contre l’Écosse avec l’Italie, le 28 février, en est la parfaite illustration. Sergio Parisse n'a pas hésité à jouer au pied pour franchir la défense écossaise, un geste normalement réservé aux joueurs des lignes arrières. Mais le capitaine de l’Italie peut se permettre de tenter ce genre de coup sur le terrain tant il apporte à cette équipe. Et il a joué un rôlé, prépondérant dans la victoire des Italiens à Murrayfield (22-19).

Fort de ce succès obtenu à l’extérieur, les Italiens vont attendre de pied ferme chez eux le XV de France, au stade olympique de Rome. Et pour Parisse, le plus français des Italiens, ce match aura une saveur particulière. Il était déjà capitaine en 2011 lorsque les Italiens avaient réussi à battre les Français (22-21) à Rome dans le cadre du Tournoi. Et ils avaient récidivé en 2013 face à la France (23-18) en gagnant un match au cours duquel le capitaine Parisse avait inscrit un essai dès la 4e minute. Les Bleus ont donc toutes les raisons de se méfier de la meute italienne emmenée par ce joueur galvanisant.

Première publication : 09/03/2015

  • TOP 14

    Rugby : le Stade français s’offre Toulon et la première place du championnat

    En savoir plus

  • RUGBY

    VI Nations : Pascal Papé écope de 10 semaines de suspension

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : le XV de France s'incline face aux Gallois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)