Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Obama, Alabama"

France 24
4 mn

Presse internationale, lundi 9 mars 2015. Au menu de cette revue de presse, l’arrestation, en Russie, de cinq Tchétchènes présentés comme les auteurs du meurtre de Boris Nemtsov, une proposition de Jean-claude Juncker, et Selma, Alabama, cinquante ans après.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Russie, où deux Tchétchènes ont été inculpés pour le meurtre de Boris Nemtsov, commis il y a 10 jours.
 
D’après The New York Times, la juge en charge des investigations a déclaré que l’un des deux inculpés, Zaour Dadaïev, un ancien officier de police, aurait reconnu sa participation au meurtre de l’opposant russe, tandis que l’autre, un ancien agent de sécurité, Anzor Goubatchev, aurait décidé de plaider non-coupable - voilà pour l’exposition des présumés coupables. Pour le reste, relève le journal, ni la justice ni les forces de l’ordre n’ont été en mesure de présenter une explication «cohérente» sur ces arrestations, ni sur les rôles qu’auraient pu jouer les suspects, ni sur les motifs qui les auraient animés. «Le fait que Dadaïev ait servi dans une force fondée par Kadyrov, l’homme qui a reçu la bénédiction du Kremlin pour gérer la Tchétchénie à sa guise, accrédite la thèse d’un meurtre lié aux affaires intérieures», explique un spécialiste du Caucase dans les colonnes du journal.
 
D’après The Huffington Post, Kadyrov aurait décrit en personne un Dadaïev «pieux», «bon patriote» et «bon musulman». Un homme qui aurait été ulcéré par les dessins représentant le prophète Mahomet publiés par Charlie Hebdo, dont Nemtsov avait pris la défense, après les attentats de Paris.
 
La Russie dont les relations tendues avec l’Europe ont amené Jean-Claude Juncker à proposer la création d’une armée européenne. Dans reprise ce matin par The Guardian, le président de la Commission européenne s’est fait l’apôtre d’une armée unifiée, au nom de la crédibilité de l’Europe sur la scène internationale. Selon lui, «l'image de l'Europe a souffert de façon dramatique. En termes de politique étrangère, il semble que nous ne soyons pas vraiment pris au sérieux», a-t-il ajouté. Juncker qui a dégainé un autre argument de poids: une force commune aux 28 pays de l'UE permettrait aussi de rationaliser les dépenses militaires.
 
Il est aussi beaucoup question ce matin de la disparition du vol MH 370 de la Malaysia Airlines. Un an après, l’enquête piétine. Les causes précises du crash restent floues. «Pas de nouvelles pistes pour le vol MH 370», annonce The Wall Street Journal, avec l’image de proches de disparus réunis à Pékin.
 
«Retrouvez ceux que nous aimions, et ramenez leurs corps à la maison», demandent ces familles à la Une du Shanghai Daily. Une requête adressée aux autorités malaisiennes, qui ont déclaré en janvier dernier que la disparition du vol MH 370 était un accident, l’appareil s’étant retrouvé, selon elles, à court de carburant.
 
La presse américaine, enfin, revient sur le discours prononcé, samedi, par Obama, à Selma, en Alabama. Le président américain a appelé ses compatriotes à poursuivre la lutte contre la discrimination raciale, selon The Washington Post. Des mots prononcés au moment même où des centaines de personnes manifestaient à Madison, dans le Wisconsin, après la mort d'un Noir de 19 ans, tué par un policier blanc.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.