Accéder au contenu principal
TECHNOLOGIES

L'Apple Watch peut-elle réveiller l'or qui dort ?

Les projections les plus optimistes parient sur la vente de plus de 10 millions d'Apple Watch Edition par an.
Les projections les plus optimistes parient sur la vente de plus de 10 millions d'Apple Watch Edition par an. Studio France 24

Il faudra de l'or, beaucoup d'or pour les modèles haut de gamme des nouvelles montres connectées de la marque à la pomme, les Apple Watch Edition. De quoi faire grimper les cours de ce métal précieux ? Tout dépend des ventes.

Publicité

L’Apple Watch fait saliver les courtiers en or. Non pas parce qu’ils veulent tous se procurer cette nouvelle montre connectée, dévoilée lundi 9 mars, mais parce qu’elle risque de faire grimper le prix du précieux métal.

C’est surtout l’Apple Watch Edition, vendue à partir de 10 000 euros pièce, et son or 18 carats qui pourrait faire les affaires des investisseurs. La rumeur n’a pas attendu la conférence de presse du géant américain pour faire de la marque à la pomme le nouveau roi Midas.

Le bruit court depuis début février. Le "Wall Street Journal" jugeait alors qu’environ un million d’Apple Watch Edition pourraient être vendues chaque mois. D'après ces projections, le géant américain "aurait besoin d’environ 746 tonnes d’or chaque année pour satisfaire la demande", concluait le site spécialisé dans l’actualité d’Apple TidBits. Une telle consommation équivaut à 30 % de la production annuelle en or. "Cela ferait d’Apple le troisième plus important acheteur d’or après la Chine et l’Inde", résume l’analyste Peter Krauth sur le site MoneyMorning.

"Sachant que le prix de l’or est bas depuis plus de trois ans, la production a stagné voire décliné. L’offre s’est donc réduite et l’Apple Watch, qui pourrait faire repartir la demande, deviendrait alors l’accélérateur de prix le plus important depuis des années sur ce marché", explique ce spécialiste.

Un nouvel alliage pour l’or 18 carats

Mais le fol espoir des investisseurs en or a été quelque peu calmé depuis lors. Les projections optimistes du "Wall Street Journal" ont sensiblement été revues à la baisse. Gene Munster, l’un des plus influents analystes financiers américains à suivre Apple, table sur 10 000 Apple Watch Edition vendues… par an. D’autres se situent entre ces deux extrêmes et anticipent qu’environ trois millions de ces modèles de luxe seront écoulés en 2015.

John Ive, le célèbre designer d’Apple qui a supervisé la conception de la montre connectée, a également suggéré que la marque à la pomme n’aurait pas besoin d’autant d’or que cela. Dans un entretien accordé au "Financial Times", il explique que le groupe a, en effet, crée un nouvel alliage d’or pour arriver aux 18 carats.

Ce nouveau procédé breveté a deux avantages : la montre sera plus résistante et il faudra moins d’or pur car les autres éléments de cet alliage - des dérivés de céramique - prennent davantage de place que les composants traditionnels (argent ou cuivre) utilisés dans l’or 18 carats.

Malgré tout, le lancement de cette montre connectée ne manquera pas d’avoir un impact sur le cours de l’or. Pour vendre trois millions d’Apple Watch Edition, le géant américain aura besoin de 70 tonnes d’or. Ce qui n’est pas négligeable sur un total moyen de 2 800 tonnes de ce métal précieux produit chaque année.

Si le nouveau produit techno-luxe de la marque à la pomme se transforme en succès commercial, le prix de l’or pourrait rapidement s’envoler. Les investisseurs anticiperaient une hausse de la production des modèles haut de gamme, donc des besoins en or et ils seraient enclin à spéculer sur une hausse du cours de l’or.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.