Accéder au contenu principal

L'épidémie Ebola a fait plus de 10 000 morts, selon l'OMS

L'épidémie Ebola a fait 10 004 morts, d'après un bilan de l'OMS publié le 12 mars 2015.
L'épidémie Ebola a fait 10 004 morts, d'après un bilan de l'OMS publié le 12 mars 2015. Fransisco Leong, AFP

Le virus Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest a fait plus de 10 000 morts, d'après le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé publié jeudi. Les pays les plus touchés sont le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée.

Publicité

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest a causé la mort de plus de 10 000 personnnes, a indiqué jeudi 12 mars l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son dernier bilan actualisé au 10 mars.

Au total, 24 350 personnes ont été affectées par cette épidémie, dont 10 004 sont mortes.

Le Liberia est la pays le plus touché, avec 4 162 décès sur 9 343 personnes contaminées. Lors du pic de l'épidémie il y a six mois dans ce pays, environ 300 nouveaux cas étaient enregistrés par semaine, selon l'OMS.

Viennent ensuite la Sierra Leone, avec 3 655 morts sur 11 677 personnes contaminées, et la Guinée, avec 2 187 morts sur 3 330 malades. L'épidémie a également touché le Sénégal, le Nigeria et le Mali mais y a fait moins de victimes.

>> À lire sur France 24 : Ebola : "Pas de victoire totale tant qu'il n'y aura pas zéro cas"

La mobilisation continue

Même si, sur le terrain, l’épidémie Ebola est en perte de vitesse, les dirigeants du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée ont rappelé le 3 mars devant la Commission européenne à Bruxelles que le combat était loin d’être terminé contre le virus.

Depuis le pic de l’épidémie, au cours de l’automne 2014, les nouveaux cas ont été divisés par dix, passant de quelque 900 à une centaine en moyenne par semaine, selon l’ONU. La tendance est toutefois repartie à la hausse dans certaines zones côtières de Guinée et de Sierra Leone, avec une persistance de foyers aléatoires dans des zones reculées de ces régions.

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, est partie en décembre 2013 du sud de la Guinée avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.