Accéder au contenu principal
Dans la presse

"L'enfance meurtrie"

France 24

Presse française, jeudi 12 mars 2015. Au menu de cette revue de presse, l’adoption en commission de la proposition de loi sur le « devoir de vigilance » des grands groupes, le débat «crispé» sur la laïcité, et une nouvelle vidéo djihadiste mettant en scène le meurtre d’un otage par un enfant.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, l’adoption, hier, en commission à l’Assemblée nationale de la proposition de loi sur le «devoir de vigilance» des grandes entreprises vis-à-vis de leurs filiales et de leurs sous-traitants.
 
L’auteur de cette loi, le député socialiste Potier, annonce un texte qui a «vocation, à devenir une norme européenne». Un premier pas, que Libération juge «utile mais insuffisant». Rappelant que cette proposition de loi est née dans la foulée du drame du Rana Plaza, qui s’est effondré en avril 2013 au Bangladesh, faisant 1138 morts, 1138 ouvriers du textile qui travaillaient dans des ateliers sans aucune sécurité pour des sous-traitants de marques étrangères, Libé rappelle aussi qu’une partie de la planète continue de travailler dans des conditions épouvantables, comme en témoignent des immigrés venus du Népal, du Bangladesh, d’Indonésie, employés en Malaisie, qui  racontent être devenus les «esclaves» de leurs recruteurs.
 
Les détracteurs de ce texte disent craindre qu’il risque de pénaliser la compétitivité des grandes entreprises basées en France. Dans un entretien à Libération, une responsable de l’Organisation internationale du travail, qui estime à 21 millions de personnes le nombre de travailleurs forcés dans le monde, reconnaît que la première responsabilité est celle des Etats, mais explique qu’il y existe aussi une responsabilité des consommateurs.
 
Débat, également, autour d’une autre proposition de loi, qui vise à imposer la neutralité religieuse aux éducateurs du privé. Devant la polémique, le texte a été reporté après les départementales. La Croix évoque les «crispations» actuelles sur ce sujet.
 
Dans une tribune publiée par Libération, trois enseignants et chercheurs s’alarment de voir émerger une «néo-laïcité» qui consisterait à établir «un lien entre les attentats de janvier et de supposées menaces sur la laïcité».
 
La violence islamiste, elle, n’est pas un fantasme. D’après le Figaro, le gouvernement a décidé de renoncer à de nouvelles réductions de ses effectifs militaires. Une décision à contre-courant, dans une Europe qui «désarme».
 
La France reste en première ligne face à la menace islamiste, et l’un des premiers pays occidentaux dont sont originaires les djihadistes en Syrie et en Irak. Dans une vidéo diffusée hier, l’un d’entre eux apparaît aux côtés d’un enfant, qui semble abattre à bout portant un otage qualifié d’espion du Mossad. D’après le Monde, des amis d’enfance auraient identifié l’adulte comme étant Sabri Essid, dont le père avait épousé la mère de Mohamed Merah. Quant au jeune garçon, il pourrait être son beau-fils, le fils de son épouse né d’une précédente union.
 
Son histoire rappelle celle d’Ismael Beah, un ancien enfant-soldat sierra-léonais, qui vient de publier un livre sur son expérience, cité par l’Humanité: «le retour à la normalité est plus difficile que faire la guerre. Vous avez le temps de vous souvenir de ce qui s’est passé».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.