FRANCE 24

Jordanie : camp de Zaatari, une prison à ciel ouvert pour les réfugiés syriens

Regardez les vidéo de FRANCE 24. Actualité, économie, sport, culture – les dernières infos de notre rédaction à Paris et nos correspondants autour du monde.

Un tournoi de football entre ONG et les réfugiés du camp de zaatari pour célèbre les 4 années de la révolution syrienne. Sur le terrain, les joueurs crient victoire, une manière d oublier quelques minutes cette Exil involontaire. SONORE RÉFUGIÉS SPECTATEURSREFUGIE 1 : 0'13 je pensais ne reste ici que pour quelques mois, cela fait maintenant 3 ans mais on s habitue. 0'19REFUGIE 2 : 0'20 Non, jamais, si je vous amène dans une prison au milieu du désert, vous vous habituez ? 0'24 Ces réfugiés sont arrives en Jordanie dans un village de tentes, devenue une ville de 80 000 habitants. Avec sa rue commerçante et ses boutiques. La plupart des syriens du camp de Zaatari viennent de daraa, le berceau de la révolution. C était en 2011, Abdul Karim avait 18 ans, il était dans toutes les manifestations. SONORE Abdelkareem REFUGIE0'42 Personne ne s attendait à ce résultat. On voulait faire une révolution pour changer le régime et avoir une vie meilleure. Mais on n a eu que la mort et la destruction. 0'55 Le jeune homme perd sa jambe dans un bombardement. Cet ancien combattant à pour l instant dépose les armes. Comme les autres réfugiés de zaatari, il essaye de célèbrer aujourd'hui sa révolution comme il peut avec un stylo et un message sur ce préfabriqué. SONORE Abdelkareem REFUGIE1'10 J ai écris que même avec ce qu'il m est arrivé, avec ma jambe, j ai toujours la foi. Des que j ai une jambe artificiel, je repars en Syrie, mais ça va être difficile. 1'22 Des mots qui font écho a un rapport sorti récemment. Une vingtaine d ONG y dénoncent l échec complet des Nations unies dans le règlement du conflit syrien.