Accéder au contenu principal

Ebola : la Sierra Leone décrète un confinement national du 27 au 29 mars

La Sierra Leone avait déjà confiné l'ensemble de sa population pendant trois jours, au mois de septembre dernier.
La Sierra Leone avait déjà confiné l'ensemble de sa population pendant trois jours, au mois de septembre dernier. Carl de Souza, AFP

Du 27 au 29 mars, les habitants de la Sierra Leone seront priés de rester chez eux. Une mesure drastique prise samedi par les autorités, dans le but de lutter contre l'épidémie d'Ebola, qui connaît une recrudescence dans certaines région du pays.

Publicité

L'épidémie d'Ebola est encore loin d'être éradiquée en Sierra Leone. Le pays a décidé, samedi 21 mars, le confinement des six millions d'habitants du pays du 27 au 29 mars prochains pour tenter d'enrayer la progression du virus.

Les Sierra-Léonais devront rester chez eux, toute activité commerciale sera interdite, et les restaurants et bars, fermés.

Les autorités avaient annoncé jeudi un confinement limité à certaines régions seulement, dont la capitale Freetown et des régions du nord du pays.

"Cette campagne sera l'occasion pour les communautés de participer directement à la lutte pour obtenir zéro cas (d'Ebola) et de réfléchir et de prier pour l'éradication de cette maladie dans notre pays", a dit Ernest Koroma, le président de la Sierra Leone.

"Je me suis personnellement engagé à faire tout ce qu'il faudra pour arriver à zéro cas d'Ebola et j'appelle tous les Sierra-Léonais, quelle que soit leur communauté, à agir de concert pour cet effort final", a-t-il ajouté.

Dans ce pays musulman où l'on célèbre aussi les fêtes chrétiennes, un allègement des restrictions est prévu de 7 h à 14 h le 29 mars, qui coïncide avec le Dimanche des Rameaux.

La Sierra Leone avait déjà procédé au mois de septembre au confinement de l'ensemble de ses six millions d'habitants, puis par la suite à des confinements régionaux.

La Sierra Leone est l'un des trois pays les plus touchés par l'épidémie d'Ebola, avec la Guinée et le Liberia voisins.

Elle compte le plus grand nombre de cas identifiés - environ 12 000 -, soit pratiquement la moitié des quelque 25 000 recensés au total. Elle a enregistré plus de 3 700 morts sur les quelque 10 200 victimes de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, un bilan sous-évalué de l'aveu même de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.