Accéder au contenu principal
FRANCE

Germanwings : 150 victimes et un crash toujours inexpliqué

Sur les lieux du crash, les débris de l'appareil sont éparpillés à flanc de montagne.
Sur les lieux du crash, les débris de l'appareil sont éparpillés à flanc de montagne. AFP
|
Vidéo par : FRANCE 3
5 mn

Un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings s'est écrasé mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence, avec 150 personnes à bord. L'une des boîtes noires a été retrouvée et devrait permettre de comprendre les causes du crash.

Publicité

• Un avion la compagnie allemande Germanwings s’est écrasé, mardi 24 mars peu avant 11 h 00, entre Digne et Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence), dans la vallée de la Blanche. La zone du crash est très difficile d’accès. Les débris de l'avion sont éparpillés sur des centaines de mètres dans un relief particulièrement accidenté.

it
fr/ptw/2015/03/24/WB_FR_NW_PKG_FR2_SECOURS_HELICO_NW264067-A-01-20150324.mp4

• Le président français François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy se rendront ensemble mercredi sur les lieux de l'accident.

• L’avion, qui reliait Barcelone (Espagne) à Düsseldorf (Allemagne), transportait 150 personnes, 144 passagers et six membres d’équipage, a indiqué la compagnie. Le secrétaire d’État aux Transports français Alain Vidalies a déjà affirmé qu’il n’y avait pas de survivant. Il y avait 67 Allemands à bord, dont 16 lycéens d'Haltern (nord-ouest de l'Allemagne) rentrant d'un séjour linguistique. La vice-présidente du gouvernement espagnol a évoqué "45 passagers (qui) portaient des noms de famille espagnols".

Une des boîtes noires a été retrouvée, a annoncé le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Elle va être transmise au Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), chargé des investigations techniques.

• Les causes du crash ne sont pour l'instant pas connues. "Aucune hypothèse ne peut bien sûr être écartée", avait affirmé plus tôt dans l'après-midi le Premier ministre français Manuel Valls. Le parquet de Marseille a été saisi de l'enquête, a indiqué le ministère de la Justice.

it
fr/ptw/2015/03/24/WB_FR_NW_PKG_FR2_DETAILS_DU_VOL_ET_HYPOTHESE_22H_NW264097-A-01-20150324.mp4

L'équipage n'a pas émis de message de détresse, a annoncé la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) qui a déclaré le vol en détresse à 10 h 30, alors qu'elle n'avait plus aucun signal radar de l'avion ni contact avec les pilotes.

Avant de s'écraser, l'appareil a effectué une chute d'environ huit minutes, selon Germanwings, qui pose question. Sur France 24, Michel Polacco, journaliste à France Info spécialiste de l'aéronautique, explique : "L'avion est descendu relativement vite mais ce n'était pas une descente d'urgence, liée à une dépressurisation ou à un décrochage. C'est une descente pérenne, qui s’est poursuivie régulièrement, longuement, sans beaucoup de variations, jusqu'au contact avec le sol." (...) "On peut donc s'interroger sur ce qu'il se passait dans le cockpit à ce moment : qui était là, vivant ou pas, qui était libre de ses mouvements ou sous contrainte ? Y a-t-il eu une perte des commandes de vol et en même temps une perte de capacité de transmettre un message ?"

L'appareil est un Airbus A320. Il avait été livré à la compagnie Lufthansa en 1991. Sa dernière grosse révision remonte à l'été 2013, a indiqué la compagnie Germwavings, lors d'une conférence de presse. Cet accident est le premier de la jeune compagnie low cost, lancée en octobre 2012, filiale de Lufthansa.

Le pilote avait "plus de dix ans" d'expérience et "plus de 6 000 heures de vol", a indiqué Germanwings.

Plusieurs centaines de pompiers et de gendarmes ainsi que 15 hélicoptères ont été dépêchés sur la zone du crash, située à environ 1 500 mètres d’altitude et où les sommets atteignent 3 000 mètres. Selon le ministère de l’Intérieur, l’opération va s’avérer longue et difficile. Elle a été suspendue pour la nuit. La météo risque de rendre les opérations délicates, des précipitations étant prévues sur la zone dans les prochaines heures.

• Le gouvernement français a mis en place un numéro vert destiné aux familles des passagers du vol 4U9525, c'est le 0 800 00 97 85. Les autorités espagnoles ont également mis en place un numéro d'urgence : 00 34 91 39 48 900. Les autorités allemandes ont mis à disposition le numéro suivant : 00 49 30 50 00 30 00.

• Il s'agit du premier crash d'un avion de ligne sur le sol français depuis l'accident du Concorde à Gonesse, près de Roissy, en juillet 2000, qui avait tué 113 personnes.

Revivez le déroulé des événements sur le liveblogging ci-dessous :

Live Blog En direct : crash d'un Airbus A320 dans la région de Digne

Pour afficher le liveblogging sur tablette ou smartphone, cliquez ici.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.