Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Je t'espionne, tu m'espionnes"

France 24

Presse internationale, mardi 24 mars 2015. Au menu de cette revue de presse, l’hommage à Lee Kuan Yew, le père fondateur de Singapour. Et des révélations sur les services secrets israéliens.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Asie, avec la mort de Lee Kuan Yew, le père fondateur de Singapour, qui s’est éteint dimanche à 91 ans.
 
«Singapour est en deuil», titre The Straits Times, avec une photo de l’hommage que lui ont rendu hier le Premier ministre et le président de la cité-Etat. Le journal de Singapour annonce des funérailles nationales pour dimanche prochain.
 
Autre quotidien, même photo, Today rappelle que les hommages à l’ex-Premier ministre ont afflué du monde entier, Barack Obama saluant la disparition d’un «visionnaire» et d’un «vrai géant de l'histoire».
 
Hommage également du président chinois, évoqué à la Une du China Daily: «sa disparition est une perte pour le peuple de Singapour et la communauté internationale», a déclaré XiJinping. «L’héritage de Lee Kuan Yew a beaucoup d’importance pour la Chine», explique le journal dans son édito. «Il était peut-être dur en politique, mais il était sans conteste un géant de l’histoire, et ce qu’il a fait de Singapour mérite le respect», plaide le quotidien chinois.
 
Hommage également du prix Nobel de la paix Henry Kissinger dans The Washington Post. On ne saurait être plus louangeur que l’ancien secrétaire d’Etat américain, qui semble percevoir les restrictions démocratiques imposées par Lee Kuan Yew comme un mal nécessaire.
 
Plus critique, The Daily Beast estime que ces restrictions ne pourront pas perdurer indéfiniment, et que le système de parti unique, avec des opposants politiques ciblés et des opinions dissidentes muselées, est voué au déclin.
 
A la Une également, les révélations du Wall Street Journal, qui affirme que les services de renseignement américains ont intercepté des communications israéliennes portant sur des détails exposés lors de discussions sur le nucléaire iranien. Ces discussions étaient des négociations, notamment à huis clos. Ce qui soulève cette question: comment les Israéliens ont-ils eu connaissance de ces informations, si ce n’est en espionnant les négociations? D’après le quotidien américain, des responsables de l’Administration affirment qu’Israël destinait les informations recueillies à des membres du Congrès, pour les convaincre de ne pas soutenir un accord sur le nucléaire iranien.
 
D’après Haaretz, les services du Premier ministre israélien démentent ces informations, destinées selon eux à détruire les liens forts qui existent entre Israël et les Etats-Unis.
 
Révélations également de deux journalistes du quotidien israélien Yediot Aharonot, qui viennent de publier une enquête sur l’implication du Mossad, dans l’assassinat de Mehdi Ben Barka. D’après Ronen Bergman et Shlomo Nakdimon, les services secrets israéliens auraient fourni un soutien logistique aux assassins marocains de Mehdi Ben Barka.
  
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.