Accéder au contenu principal
CRASH GERMANWINGS

Au Vernet, les familles des victimes du vol Germanwings se recueillent

Les familles des victimes se sont recueillies au Vernet, dans les Alpes français, le 26 mars 2015, deux jours après le crash Germanwings.
Les familles des victimes se sont recueillies au Vernet, dans les Alpes français, le 26 mars 2015, deux jours après le crash Germanwings. Pascal Guyot, AFP
2 mn

Andreas Lubitz, copilote de l'A320 de Germanwings qui s'est crashé en France, est soupçonné d'avoir sciemment précipité l'avion au sol, tuant 149 personnes avec lui. Les proches des victimes sont arrivées près du site pour se recueillir.

Publicité
  • Le copilote de l’A320 de Germanwings est soupçonné d'avoir délibérément précipité l’avion dans les Alpes françaises, alors que le commandant de bord était aux toilettes. Ce dernier a essayé de regagner le cockpit mais le copilote en a bloqué l’accès de l’intérieur.
  • Le copilote, Andreas Lubitz, était un Allemand de 28 ans. Il avait effectué 630 heures de vol et avait été embauché en septembre 2013 par Lufthansa. Il avait passé avec succès les tests d’aptitudes physique et psychologique de la compagnie qui l’estimait "100 % apte à voler".
  • Les mobiles du copilote n’ont pas encore été éclaircis :  les thèses du suicide ou de l'acte terroriste ou politique sont à l’étude. Andreas Lubitz n’avait pas de lien connu avec le terrorisme.
  • Plusieurs perquisitions ont été menées jeudi après-midi en Allemagne, notamment aux domiciles d'Andreas Lubitz, à Düsseldorf et Montabaur. Ses parents ont été interrogés. 
  • Une centaine de proches des victimes sont arrivées jeudi au Vernet et à Seyne-les-Alpes pour rendre hommage aux disparus. Un vaste dispositif (psychologique et logistique) de soutien a été mis en place par la France, avec l’aide de l’Allemagne et de l’Espagne, pour les soutenir.
  • Les victimes étaient de 18 nationalités différentes. Parmi elles, 75 Allemands et 50 Espagnols. 

 

Live Blog Le co-pilote de l'A320 derrière le crash Germanwings

Pour suivre ce liveblogging sur vos tablettes et smartphones, cliquez ici :

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.