Accéder au contenu principal
CRASH DE GERMANWINGS

Le copilote de Germanwings avait souffert d'une grave dépression, selon "Bild"

Andreas Lubitz devant le Golden Gate Bridge, en Californie
Andreas Lubitz devant le Golden Gate Bridge, en Californie AFP
3 min

Le quotidien allemand "Bild" révèle dans son édition de vendredi que le copilote de l'Airbus A320 de Germanwings, Andreas Lubitz, a souffert d'une grave dépression en 2009. Il était suivi médicalement depuis.

Publicité

Andreas Lubitz, le copilote de l'Airbus A320 de Germanwings qui s'est écrasé mardi dans les Alpes, tuant 150 personnes, a traversé "un épisode dépressif lourd" en 2009 et avait suivi un traitement psychiatrique, affirme le journal allemand "Bild" dans son édition datée du 27 mars. Le quotidien s'appuie sur des documents de l'autorité allemande de supervision du transport aérien (Luftfahrt-Bundesamt, LBA).

Depuis, le jeune homme était sous traitement "médical particulier et régulier", poursuit "Bild", qui affirme que ces informations ont été transmises par la Lufthansa, maison mère de Germanwings, à la LBA.

Le patron de la compagnie aérienne allemande, Carsten Spohr, avait indiqué jeudi qu'Andreas Lubitz avait interrompu sa formation de pilote entamée en 2008 "pendant un certain temps", sans fournir davantage d'explications. Il avait ensuite repris et achevé normalement sa formation, avant de commencer à piloter les Airbus A320 en 2013.

Selon "Bild", à l'époque où sa formation a été interrompue, il souffrait alors "de dépressions et de crises d'angoisse". Un psychologue doit consulter vendredi les documents des autorités de supervision du transport aérien, affirme encore le quotidien allemand. Ils seront ensuite récupérés par les autorités judiciaires allemandes, qui doivent les transmettre aux enquêteurs français.

La justice française a révélé jeudi que le copilote avait sans doute intentionnellement provoqué le crash de l'avion de Germanwings. Des perquisitions ont été menées aux deux domiciles d'Andreas Lubitz jeudi soir dans l'ouest de l'Allemagne.

"Un type tout à fait normal"

Âgé de 27 ans, Andreas Lubitz travaillait pour Germanwings, une filiale de Lufthansa, depuis septembre 2013, a déclaré une porte-parole de la compagnie allemande. Ce dernier totalisait 630 heures de vol et avait commencé à piloter des avions Germanwings après avoir suivi une formation du centre d’entraînement de Lufthansa dans la ville de Brême.

Andreas Lubitz était originaire de la ville de Montabaur, dans l’ouest de l’Allemagne, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Francfort, où il vivait avec ses parents, selon les propos tenus à l’agence de presse allemande DPA par Gabriele Wieland, la maire de cette commune. Il possédait également un appartement à Düsseldorf, l’une des plates-formes de Germanwings, où le vol 4U9525, parti mardi matin de Barcelone, était censé atterrir.

Le procureur de Marseille, Brice Robin, a affirmé jeudi que le copilote n’était "pas répertorié comme terroriste" et qu'"aucun élément" ne militait "en faveur d’un attentat terroriste", précisant simplement qu’il était bien de nationalité allemande. Andreas Lubitz était par ailleurs membre de l’aéro-club LSC Westerwald et était un grand amateur de course à pied, ayant notamment pris part à un semi-marathon et à de nombreuses courses locales. Dans sa ville d'origine de Montabaur, les personnes qui le connaissaient sont abasourdies.

"C'était un type tout à fait normal", a affirmé Klaus Radke, le président du LSC Westerwald, où Andreas Lubitz avait obtenu sa première licence de pilote. "Je suis sans voix. Je n'ai aucune explication. Connaissant Andreas, c'est tout simplement inconcevable pour moi. Il avait beaucoup d'amis, ce n'était pas un solitaire", a indiqué un autre membre de cet aéro-club, Peter Ruecker, qui le connaissait bien.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.