Accéder au contenu principal
TUNISIE

Marche à Tunis : "Notre pays est plus fort que les terroristes"

Des milliers de Tunisiens ont défilé dimanche à Tunis "contre le terrorisme" quelques jours après la tuerie du musée du Bardo.
Des milliers de Tunisiens ont défilé dimanche à Tunis "contre le terrorisme" quelques jours après la tuerie du musée du Bardo. Fethi Belaid, AFP
3 mn

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi et plusieurs hauts responsables étrangers, dont François Hollande, ont rejoint dimanche à la mi-journée la marche "contre le terrorisme" organisée à Tunis en réaction à l'attaque contre le musée du Bardo.

Publicité

• Une importante foule de manifestants a défilé dimanche à Tunis "contre le terrorisme" en réaction à l'attentat sanglant du musée du Bardo. "Tunisie libre, terrorisme dehors", "Notre pays est plus fort que vous", ont scandé les manifestants de tous âges, au milieu d'une mer de drapeaux tunisiens.

• Les manifestants ont été rejoints en milieu de journée par une délégation de dirigeants étrangers, réunis autour du chef de l'État tunisien Béji Caïd Essebsi. François Hollande avait fait le déplacement à Tunis, tout comme les présidents gabonais Ali Bongo et palestinien Mahmoud Abbas, ainsi que par les chefs des gouvernements italien Matteo Renzi et algérien Abdelmalek Sellal.

Ce défilé officiel a longé l'enceinte où se trouvent le Parlement et le musée du Bardo. Les dignitaires ont ensuite inauguré une stèle portant les noms des victimes de l'attentat du 18 mars qui a fait 22 morts (21 touristes et un policier tunisien). Celui de la quatrième Française décédée la veille a été rajouté dans la hâte sous cette mosaïque.

• Le président Hollande a appelé depuis Tunis les "démocrates" à unir leurs forces pour "lutter contre le terrorisme", au musée du Bardo, sur les lieux mêmes de l'attentat. "Le terrorisme a voulu frapper un pays, la Tunisie, qui avait engagé le Printemps arabe et qui a eu un parcours exemplaire en matière de démocratie, de pluralisme et de défense des droits des femmes", a-t-il souligné.

Ainsi, pour François Hollande, "la France, amie de la Tunisie, devait être là aujourd'hui". Même si "des élections ont lieu" et que "les Français votent [...] rien ne devait empêcher ma présence ici à Tunis, au côté du peuple tunisien", a-t-il insisté.

"Nous avons avec la Tunisie une coopération en matière de renseignement et de sécurité que nous allons encore renforcer, car nous sommes solidaires lorsqu'il y a une épreuve et pour prévenir tous les actes terroristes qui pourraient éventuellement être préparés par des groupes fanatiques", a encore déclaré le président français.

• Les autorités n'ont donné dans l'immédiat aucune estimation du nombre des participants à cette marche, qui rappelait celle organisée en janvier après les attentats de Paris où 4 millions de personnes s’étaient rassemblées.

Revivez en direct la grande marche à Tunis sur vos tablettes et mobiles en cliquant sur ce lien.

Liveblog : Marche internationale à Tunis en réponse à l'attentat du musée du Bardo

Live Blog Tunisie : marche internationale en réponse à l'attentat du musée du Bardo

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.