Accéder au contenu principal
CRASH DE GERMANWINGS

"Ouvre cette foutue porte !", a hurlé le commandant de bord avant le crash

3 mn

Le magazine allemand "Bild" a eu accès aux enregistrements du vol de Germanwings quelques minutes avant l'impact. On y entend le commandant de bord implorer Andreas Lubitz d'ouvrir la porte du cockpit quelques minutes avant le crash.

Publicité

Selon l'édition dominicale du quotidien allemand "Bild", qui indique avoir eu accès aux enregistrements de l'Airbus A320 de Germanwings, le commandant de bord a hurlé à son copilote, Andreas Lubitz d'ouvrir la porte du cockpit quelques minutes avant l'impact de l'avion contre un massif des Alpes-de-Haute-Provence.

Les données de l'enregistreur phonique récupéré sur les lieux du crash, dans le sud-est de la France, déjà évoquées jeudi par le procureur de la République de Marseille (sud-est de la France), avaient montré que le copilote avait verrouillé la porte du cockpit après la sortie momentanée du commandant de bord, avant de précipiter l'avion vers le sol.

Voici ce qui s'est passé les dernières minutes du vol, d'après "Bild" :

- 20 premières minutes de vol : La conversation est banale entre les deux hommes dans le cockpit. Le commandant de bord explique à son collègue qu'il n'a pas eu le temps d'aller aux toilettes à Barcelone.

-10h27 : L'appareil atteint son altitude de croisière (environ 11 600 mètres), le pilote demande à Lubitz de préparer l'atterrissage à Düsseldorf. Ce dernier prononce quelques mots inquiétants : "J'espère", "On verra".

10h28 : Andreas Lubitz dit au commandant de bord qu'il peut "maintenant" aller aux toilettes. Le pilote confirme à son copilote qu'il peut "prendre les commandes". On entend un siège qui recule, une porte qui se referme : le commandant est sorti du cockpit. Andreas Lubitz est seul aux commandes.

10h29 : "L'appareil commence à descendre", note le magazine "Bild".

10h32 : Les contrôleurs aériens français tentent de contacter l'appareil, en vain. Dans l'avion, presque au même moment, une alarme retentit.

Peu après, on entend un "claquement fort", comme si quelqu'un essayait de rentrer dans le cockpit. Puis la voix du pilote : "Pour l'amour de Dieu, ouvre la porte !". En arrière-fond, les passagers commencent à crier, note le journal.

10h35 : Le pilote tente manifestement d'enfoncer la porte du cockpit à la hache. Des coups "métalliques" se font entendre.

10h36 : Une nouvelle alarme retentit. L'appareil n'est plus qu'à 5 000 mètres d'altitude.Le commandant de bord hurle à Lubitz : "Ouvre cette foutue porte !"

10h40 : L'Airbus touche une montagne, les passagers crient. Ce sont les derniers bruits entendus sur l'enregistrement avant le crash. La catastrophe a fait 150 morts, dont 16 adolescents.

La veille, "Bild" révélait qu'Andreas Lubitz avait déclaré qu'il ferait un jour "quelque chose qui allait changer tout le système" et que "tout le monde se souviendrait de [son] nom". Le jeune homme souffrait probablement de troubles psychiatriques, a indiqué le parquet de Düsseldorf.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.