Dans la presse

"Les mots vides"

France 24

Presse française, mercredi 1er avril 2015. Au menu de cette revue de presse, une mauvaise journée pour Manuel Valls, la loi sur le renseignement, le ménage dans la police, et les embarras judiciaires de Nicolas Sarkozy.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, une petite phrase signée Manuel Valls. Après la défaite aux départementales, le Premier ministre a évoqué hier le «ras-le-bol» fiscal qui selon lui a «étouffé l’économie» et provoqué la «colère» des Français.
 
Cet «aveu» se retrouve à la Une du Figaro, qui fait se demande si ce mea culpa est un poisson d’avril. «La France demeure un enfer fiscal. A Manuel Valls de tirer les conséquences de son éclair de lucidité en baissant enfin les impôts».
 
Des milliers de contribuables français qui avaient choisi des cieux plus cléments pour protéger leur fortune, ont décidé de se mettre en règle avec le fisc. En deux ans, quelque 36 000 contribuables repentants ont décidé de régulariser leur situation. Ce qui aurait permis de récupérer 1,9 milliards d’euros l’année dernière, et probablement 2 milliards cette année. L’ampleur du phénomène est telle que quatre cellules de régularisation vont ouvrir à Lyon, Marseille, Bordeaux et Strasbourg. Info du Parisien.
 
Mea culpa de Valls, tentative de resserrer les rangs de la majorité. Le Figaro raconte la réunion morose d’ hier à l’assemblée, où il a été écouter les doléances de ses camarades. Juste avant, il avait assuré avoir «toujours souhaité» que des écologistes participent à son gouvernement, sans exclure un remaniement avec l’entrée des Verts, à condition qu’il y ait «un pacte» entre le PS et EELV.
 
Bilan?  Des députés peu rassurés à l’issue de leur entrevue avec le Premier ministre, selon Libération, qui évoque un Valls venu «les mots vides».
 
S’agissant des Verts, les Echos parlent d’une partie de «poker menteur» engagée entre Valls et Duflot, qui mettraient «chacun des conditions telles au retour des Verts au gouvernement, qu’il a bien peu de chances d’aboutir».
 
A la Une également, la loi de renseignement, qui arrive aujourd’hui à l’assemblée. L’Humanité dénonce un ««Patriot Act» à la française (qui) menace les libertés publiques», «sous couvert de lutter contre le terrorisme».
 
Quant à Libération, il revient sur la multiplication des scandales au sein de la police. Fonctionnaires de la BAC interpellés, agent arrêté pour vol de cocaïne, patron de la PJ mis en examen: «la police des polices est déterminée à faire le ménage», prévient Libé, qui assure que «l’augmentation du nombre de délits recensés tient aussi à la plus grande énergie avec laquelle on les réprime».
 
On termine avec l’annonce, hier, de la convocation de Nicolas Sarkozy par les juges dans l’affaire des pénalités de l’UMP. Le Parisien explique qu’elle n’a pas eu lieu, l’ex-président ayant fait savoir qu’il n’appréciait pas que l’info ait fuité. Le journal affirme qu’il sera convoqué de nouveau, à une date tenue secrète cette fois. Convoqué, en revanche, et placé en garde à vue, le fils de Claude Guéant. François Guéant est interrogé sur des «mouvements financiers» dans l’enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy, qui a toujours contesté avoir reçu de l’argent du régime Kadhafi.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine