Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le Nigeria souhaite bonne chance à Buhari"

France 24
4 mn

Presse internationale, mercredi 1er avril 2015. Au menu de cette revue de presse, la victoire de Muhammadu Buhari à la présidentielle au Nigeria, et une loi controversée sur la défense de la liberté religieuse aux États-Unis.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale au Nigeria, où Muhammadu Buhari a remporté l’élection présidentielle face à Goodluck Jonathan.
 
Le président sortant a finalement dû s’incliner devant son rival. The Wall Street Journal raconte que «les Nigérians ont finalement choisi un ancien dictateur militaire et un pourfendeur de la corruption pour diriger la plus grande économie d’Afrique, après une campagne éprouvante focalisée sur la lutte du gouvernement contre l’insurrection islamiste et la nécessité de partager plus équitablement la richesse pétrolière dans une nation profondément divisée».
 
The Independent titre: «Le Nigéria dit bonne chance à Buhari», avec un jeu de mots sur le nom de son prédécesseur. Le quotidien relève lui aussi l’ironie de la situation: «trente ans après avoir pris le pouvoir par un coup d’Etat militaire, Buhari est devenu le premier Nigérian à vaincre le président sortant par une élection».
 
Muhammadu Buhari s’apprête à affronter beaucoup de défis, après une décennie passée à tenter de reconquérir le pouvoir, relève The New York Times, qui rappelle que le nouveau président du Nigéria a d’abord échoué à trois reprises ces 10 dernières années avant de parvenir à se faire élire. «La route a été longue pour parvenir à convaincre que les casernes étaient désormais derrière lui», commente le journal, qui rappelle sa «guerre contre l’indiscipline» lors de ses 20 mois au pouvoir. The New York Times rapporte que ses sympathisants et lui-même soutiennent que ce passé ne reflète pas le présent, et qu’il est devenu un partisan de la démocratie.
 
This Day salue une élection «historique», et la façon dont Goddluck Jonathan a salué la victoire de son rival. Le journal nigérian demande au président élu d’éloigner la politique des divisons ethniques, régionales et religieuses.
 
Aux Etats-Unis, l’Indiana a promulgué la semaine dernière une loi qui a soulevé une énorme polémique. Ce texte destiné à permettre aux particuliers et aux entreprises d'invoquer une entrave «substantielle» à leur liberté de religion pour leur défense dans un procès, a été perçu par les associations de défense des droits des homosexuels, comme une loi autorisant de fait des discriminations à leur encontre. The New York Times, qui rapporte que le gouverneur républicain de l’Indiana, a annoncé que cette loi serait amendée pour interdire toute forme de discrimination, ne semble pas convaincu par la réalité de ce revirement.
 
L’affaire inquiète également The Wall Street Journal, qui s’alarme de ce qu’il qualifie d’«intolérance nouvelle» de la société américaine - non pas du gouvernement de l’Indiana envers les gays, accusés de façon plus ou moins voilée de se livrer à des procès d’intention, mais, plutôt, des «libéraux» envers les religions. Affirmant que la loi votée en Indiana avait essentiellement pour but de défendre la liberté religieuse, le quotidien accuse ses détracteurs de ne pas respecter les convictions de ceux qui défendent des valeurs plus traditionnelles ou tout simplement religieuses.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.