Accéder au contenu principal
CINÉMA

Portugal : décès de Manoel de Oliveira, le doyen des réalisateurs

Manoel de Oliveira, en décembre 2013 à Porto.
Manoel de Oliveira, en décembre 2013 à Porto. Miguel Riopa, AFP
1 min

Le célèbre réalisateur portugais Manoel de Oliveira s'est éteint, jeudi, à l'âge de 106 ans. Il était le plus vieux cinéaste encore en activité dans le monde. Ses premiers films datent des années 1930, au temps du muet.

Publicité

Considéré comme le doyen mondial des cinéastes en activité, le Portugais Manoel de Oliveira est mort, jeudi 2 avril, à l'âge de 106 ans dans sa ville natale de Porto.

Depuis la sortie de son premier court-métrage en 1931, au temps du cinéma muet, ce cinéaste a consacré toute sa vie à sa passion. "Cesser de travailler, c'est mourir. Si on m'enlève le cinéma, je meurs", avait-il l'habitude de déclarer. Il s'était fait connaître en 1942 avec son premier long-métrage "Aniki Bóbó", qui décrit le quotidien de quelques enfants des quartiers populaires de Porto.

Le premier long-métrage de Manoel de Oliveira "Aniki Bobó" sorti en 1942

Sa filmographie comporte plus de 50 longs-métrages de fiction, ainsi que des documentaires. En 2008, l'année de ses 100 ans, il avait été récompensé par une Palme d'or à Cannes pour l'ensemble de son œuvre. Plus récemment, en décembre 2014, il avait reçu les insignes de grand officier de la Légion d'honneur.

Des extraits de la filmographie de Manoel de Oliveira

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.