MÉDIAS

Grève à Radio France : Mathieu Gallet sera entendu à l'Assemblée nationale

Le patron chahuté de Radio France, Mathieu Gallet, sera auditionné le 8 avril à l'Assemblée nationale.
Le patron chahuté de Radio France, Mathieu Gallet, sera auditionné le 8 avril à l'Assemblée nationale. AFP

Alors que Radio France poursuit son mouvement de grève historique, son patron Mathieu Gallet était reçu, jeudi, par la ministre la Culture Fleur Pellerin. Il sera en outre entendu par la commission des Affaires culturelles le 8 avril.

Publicité

Mathieu Gallet enchaîne les auditions. Le patron de Radio France a été reçu, jeudi 2 avril, par la ministre de la Culture Fleur Pellerin et devra se rendre devant la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale, mercredi 8 avril, pour évoquer le mouvement de grève historique à la Maison ronde.

Le conflit social, reconduit vendredi 3 avril, dure depuis deux semaines. "Il n'y a jamais eu de grève aussi longue à Radio France, nous recevons des messages d'auditeurs et d'auditrices qui se lamentent", a affirmé le député PS Patrick Bloche qui préside la commission des Affaires culturelles à l'Assemblée nationale, précisant que Mathieu Gallet devra s'y expliquer mercredi 8 avril.

"Climat serein"

Le PDG de Radio France est ressorti de sa "convocation" au ministère de la Culture en évoquant un "climat serein", d'après "Les Échos". Fleur Pellerin, de son côté, a évoqué un entretien qui s'est "très bien passé". Mathieu Gallet devait préciser à sa ministre de tutelle son projet pour dégager 50 millions d'euros d'économie afin d'assainir les finances de Radio France.

Après ce rendez-vous, il s'est brièvement adressé aux salariés de son groupe et aurait affirmé avoir demandé "un coup de pouce de 80 millions d'euros" à l'État, d'après des journalistes qui ont relayé l'information sur Twitter. Mais il aurait évité de rentrer dans les détails des mesures d'économie qu'il a présentées à Fleur Pellerin.

Le PDG de Radio France doit faire face à une fronde des salariés des différentes radios du groupe qui refusent de payer les pots cassés de ce qu'ils estiment être des erreurs de gestion des directions successives et du manque de moyens alloués par l'État. Et les révélations du "Canard Enchaîné" sur les dépenses engagées par Mathieu Gallet pour rénover son bureau et assurer sa communication ont envenimé le climat qui règne à la Maison ronde.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine