Dans la presse

Front national : "Le détail de trop" ?

France 24

Au menu de cette revue de presse française, vendredi, Jean-Marie Le Pen de nouveau au centre d'une polémique avec son "détail", l’accord sur le nucléaire iranien, et une arche de Noé pour les semences.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également sur votre PC en devenant fan sur Facebook.

À la une de la presse française, vendredi matin, Jean-Marie Le Pen persiste et signe. Vingt-huit ans après avoir déclaré pour la première fois que les chambres à gaz ont été un "point de détail" de l’Histoire, le président d’honneur du Front national maintient ses propos.

Jean-Marie Le Pen précise aussi qu’il ne les a regrettés "à aucun moment", malgré sa condamnation à cinq reprises par la justice. Cette fois, c'est aussi sa fille qui le condamne, justifiant cette sortie par l’irrépressible tendance à la "provocation" paternelle. "Le Parisien" évoque "la fracture" affichée entre l’actuelle patronne du FN et son père - et parle du "détail de trop", en rappelant que Jean-Marie Le Pen a expliqué vendredi qu’il y avait "de tout" au FN, autant de gaullistes que de "fervents pétainistes". "Alors décidément, et malgré un coup de peinture bleu marine, le FN reste le FN".

La sortie du père interroge sur la sincérité du changement affiché par sa fille. D’après Serge Wourgaft, ancien résistant et déporté, dans "L’Humanité", au FN, "le langage a changé, mais le fond reste le même".

Un constat identique à celui du site de "L’Express", qui rappelle que Marine Le Pen aime définir ses relations avec son père comme un "ciel breton". "Elle a donc sorti son parapluie sous le crachin médiatique." Le magazine évoque le regard à la fois "condescendant" et "attendri" porté par sa famille sur le patriarche, comme lorsque sa petite-fille, Marion Maréchal Le Pen, avait assimilé une vidéo où il évoquait "la fournée" du chanteur juif Patrick Bruel à "une discussion au coin du feu". Le parti familial n’a  pas jugé nécessaire d’exclure la présentation de Jean-Marie Le Pen comme tête de liste aux prochaines régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Dans "Le Figaro", il est question d’immigration. D’après une note confidentielle que le journal s’est procuré, le ministère de l’Intérieur aurait appelé les préfets "à la plus grande fermeté" contre les clandestins. Un discours musclé qui relève qu’il "risque d’ouvrir une brèche au sein d’une majorité déjà divisée".

Les déchirements de la gauche sont l’objet d’une attention soutenue de la part de "L’Opinion", qui assure que François Hollande cherche à "manipuler" les écologistes. Pour affaiblir son opposition de gauche, le président tenterait d’attiser les divisions au sein des Verts en faisant miroiter des portefeuilles ministériels à ses dirigeants.

Dans la presse française, il est aussi question de l’accord d’étape sur le nucléaire iranien, présenté comme un "pas décisif" dans les négociations. Après un an et demi de marathon diplomatique et 13 ans d’âpres négociations, selon le "Huffington Post", les grandes puissances et l'Iran sont parvenus à s'entendre sur les "paramètres clés" pour rédiger un texte final d'ici le 30 juin.

"Peut-on faire confiance à l’Iran ?", s’interroge "La Croix", qui rappelle que de puissants intérêts économiques ont œuvré pour parvenir à cet accord.

Cette revue de presse s'achève en Norvège, où un projet de conservation de toutes les semences mondiales prend forme. L’idée, selon le Figaro, est de construire une sorte d’arche de Noé des semences.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6 h 23-7 h 10-10 h 40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9 h 10 et 13 h 10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine